Du centre à la droite

Egora.fr :Programme santé de Macron : interview du Dr Olivier Véran

il y a 4 mois, par infosecusanté

Programme santé de Macron : "On va faire du travail d’orfèvre"
Par Sandy Berrebi-Bonin le 09-05-2017
Celui qui ne se revendique "ni de droite, ni de gauche" a fait appel au Dr Olivier Véran, neurologue hospitalier au CHU de Grenoble et député socialiste de 2012 à 2015 (voir encadré), pour être son porte-parole santé. S’appuyer sur les acteurs de terrain, miser sur la prévention ou expérimenter des nouveaux modes de financement des soins font partie des ambitions du candidat En Marche pour la santé. Le (...)

Lire la suite
Du centre à la droite

J.I.M. (journal international de médecine) - Emmanuel Macron n’est pas vacciné contre les lapsus

il y a 5 mois, par Info santé sécu social

De nombreux lecteurs se sont, en début de semaine dernière, émus des propos d’Emmanuel Macron, qui, dans un meeting sur l’Ile de la réunion, avait qualifié de remarquables les travaux du Professeur Joyeux. Rappelons que ce controversé cancérologue à la retraite, radié de l’Ordre des médecins, s’est manifesté ces dernières années par des prises de position anti-vaccinales ou favorables à des "médecines" alternatives contestées.
Quatre jours après ces propos d’Emmanuel Macron et 48 heures après qu’ils aient (...)

Lire la suite
Du centre à la droite

Le Quotidien du médecin - Huit médecins généralistes sur dix voteront Fillon ou Macron

il y a 5 mois, par Info santé sécu social

Fillon s’envole, Le Pen fait la grimace ! Selon notre sondage Stethos, les médecins de famille ne voteront pas du tout comme le reste de la population. à l’élection présidentielle, près d’un sur deux choisirait le candidat de la droite. Alors que moins d’un sur dix apporterait son suffrage à l’extrême droite. Un gros tiers se montre disposé à mettre un bulletin Macron dans l’urne. Et les jeunes sont plus tentés par la gauche que leurs aînés.
Les médecins généralistes voteront utile et leurs voix n’iront (...)

Lire la suite
Du centre à la droite

Libération - Macron perd sa santé publique

il y a 5 mois, par Info santé sécu social

Mais quelle mouche a donc piqué Emmanuel Macron lors de son meeting à la Réunion, samedi 25 mars ? La scène est passée sur le moment inaperçue. A l’occasion de questions du public, et pendant un passage sur le thème de la santé, Emmanuel Macron, alors très détendu, a expliqué « qu’on n’a pas assez développé la prévention, la médecine par les plantes et les thérapies alternatives ». Et voilà qu’il poursuit : « J’étais il y a quelques mois en Guadeloupe, où le Pr Joyeux fait un travail remarquable. C’est une (...)

Lire la suite
Du centre à la droite

La Tribune - Macron relance le vieux débat de la retraite universelle par points

16 mars, par Info santé sécu social

Par Jean-Christophe Chanut Emmanuel Macron ressuscite la vieille idée d’instaurer un régime de retraite unique par points où chacun pourrait choisir le moment de son départ à la retraite en fonction du nombre de points accumulés. Un système qui ne répond pas à la question de savoir quelle part de la richesse nationale les Français seraient-ils prêts à affecter à ce nouveau régime ?
Emmanuel Macron ressuscite la vieille idée d’instaurer un régime de retraite unique par points où chacun pourrait (...)

Lire la suite
Du centre à la droite

Marianne - Conflit d’intérêts chez Macron : un conseiller était rémunéré par le laboratoire Servier

9 mars, par Info santé sécu social

Par Louis Hausalter
Le cardiologue Jean-Jacques Mourad a annoncé son départ de l’équipe de campagne de l’ex-ministre, ce mardi 7 mars. Il était rémunéré par le laboratoire Servier.
Il conseillait Emmanuel Macron sur les thématiques de santé... mais avait effectué des prestations rémunérées pour le groupe pharmaceutique Servier. Le cardiologue Jean-Jacques Mourad a annoncé ce mardi 7 mars sa démission de l’équipe de campagne du candidat à l’élection présidentielle, révèle Le Monde. Un départ confirmé par (...)

Lire la suite
Du centre à la droite

Bastamag - Collusion ; De Fillon à Macron : offensive générale contre le principe de précaution aux dépens de la santé publique

7 mars, par Info santé sécu social

par Sophie Chapelle
Il y a bientôt vingt ans, le Conseil d’État s’appuyait sur le principe de précaution pour empêcher la culture de maïs transgénique en France. Depuis, le principe de précaution est invoqué pour tenter de freiner la banalisation de produits toxiques, des pesticides aux perturbateurs endocriniens, en passant par les nanoparticules. Ce principe est désormais la cible de François Fillon. De son côté, Emmanuel Macron affirme vouloir concilier le principe de précaution avec un « principe (...)

Lire la suite
Du centre à la droite

Le Monde.fr : Emmanuel Macron veut bouleverser le système de protection sociale

3 mars, par infosecusanté

Emmanuel Macron veut bouleverser le système de protection sociale
Sur l’assurance-chômage comme sur les retraites, le candidat d’En marche ! s’écarte de la politique de François Hollande.
LE MONDE
03.03.2017
Par Sarah Belouezzane et Bertrand Bissuel
Emmanuel Macron a beau marcher dans les pas de François Hollande dans bien des domaines, il y en a un où il se distingue clairement : la protection sociale. Le candidat du mouvement En marche ! veut changer en profondeur le fonctionnement de (...)

Lire la suite
Du centre à la droite

Le Figaro - Santé : Fillon clarifie son plan mais ne renonce à rien

21 février, par Info santé sécu social

Par Marie-Cécile Renault
Si le candidat reste ferme sur son ambition de réaliser 20 milliards d’euros d’économies sur le quinquennat, il présente désormais son projet en pointant les avancées pour les Français.
Si François Fillon a eu - un peu malgré lui - le mérite de placer la santé, préoccupation majeure des Français, au cœur de la primaire de la droite et du centre, ses premières propositions à l’automne ont mis le feu aux poudres, au point d’être accusé par ses opposants de vouloir « privatiser la (...)

Lire la suite
Du centre à la droite

Le Figaro.fr : À Nevers, Macron cible Fillon sur le thème de la santé

11 janvier, par infosecusanté

À Nevers, Macron cible Fillon sur le thème de la santé
Par Arthur Berdah
Publié le 06/01/2017
Parler à la gauche et taper sur la droite. La recette magique d’Emmanuel Macron en pleine primaire de la gauche. C’est le pari qu’il a fait en se rendant vendredi à Nevers (Nièvre). Là, sur les terres de François Mitterrand et Pierre Bérégovoy, il a pris François Fillon pour cible, accusant le candidat des Républicains de vouloir détricoter, voire détruire, le modèle social français. Un « danger » pour la (...)

Lire la suite

0 | 10