Le droit à la santé, à la vie et à la mort dans la dignité

Le quotidien du médecin - Permanence des soins : situation critique dans certains départements, toujours moins de médecins impliqués en nuit profonde

Avril 2018, par Info santé sécu social

Marie Foult| 05.04.2018
« Une dégradation lente et progressive de la permanence des soins ambulatoires (PDS-A) ». Tel est le constat de l’Ordre national des médecins (CNOM) sur la permanence des soins au 31 décembre 2017, à l’issue de sa 15eenquête* menée auprès des 101 conseils départementaux. L’Ordre constate même que « la situation dans certains départements est critique », et qu’elle le deviendra dans d’autres territoires « si aucun changement n’intervient » dans l’organisation de la PDS-A.
Érosion de (...)

Lire la suite
Le droit à la santé, à la vie et à la mort dans la dignité

Viva - Quand les stéréotypes perturbent les diagnostics

Avril 2018, par Info santé sécu social

Des médicaments non adaptés aux femmes, des maladies détectées bien trop tard... Selon certains chercheurs, la médecine prendrait encore aujourd’hui trop peu en compte les spécificités propres à chaque sexe.
Les hommes sont-ils plus sujets aux maladies cardiovasculaires ? Les femmes ont-elles tendance à être plus déprimées ? Si certaines maladies frappent plus souvent les hommes et d’autres plus souvent les femmes, une unité de travail du comité d’éthique de l’Inserm alerte sur l’impact des clichés liés (...)

Lire la suite
Le droit à la santé, à la vie et à la mort dans la dignité

Le Généraliste - Colère des allergos après le déremboursement de la désensibilisation

Avril 2018, par Info santé sécu social

Nicolas Evrard | 29.03.2018
La décision du Collège de la Haute Autorité de Santé de ne plus rembourser la désensibilisation par APSI (Allergènes Préparés Spécialement pour un Individu) injectables et de limiter à 15% la prise en charge des APSI par voie sublinguale, provoque la colère des allergologues.
« Nous regrettons d’autant plus cette décision qu’elle ne tient visiblement pas compte de l’avis des associations de patients pourtant très mobilisés en faveur de la défense de l’accès aux soins pour les (...)

Lire la suite
Le droit à la santé, à la vie et à la mort dans la dignité

France Assos Santé - Recours contre l’augmentation du forfait journalier hospitalier : une augmentation créant un nouveau reste-à-charge

Avril 2018, par Info santé sécu social

France Assos Santé et la FNATH ont déposé un recours devant le Conseil d’Etat pour obtenir l’annulation de l’arrêté du 21 décembre 2017 qui a augmenté, depuis le 1er janvier 2018, le forfait journalier hospitalier (FJH) de 18 € à 20 € (15 € pour la psychiatrie).
Une augmentation qui compromet le droit à la santé pour tous Le recours s’appuie sur la jurisprudence du Conseil d’Etat sur les obstacles financiers dans l’accès à la santé. Le onzième alinéa du Préambule de la Constitution de 1946 garantit le droit (...)

Lire la suite
Le droit à la santé, à la vie et à la mort dans la dignité

66 millions d’IMpatients - EDUCATION THÉRAPEUTIQUE : POUR QUI, POURQUOI ?

Avril 2018, par Info santé sécu social

L’éducation thérapeutique du patient (ETP) vous connaissez ? Il s’agit d’un accompagnement des patients atteints de pathologie chronique par des professionnels formés, pour les aider à mieux comprendre, mieux gérer leur maladie.
C’est un concept inscrit dans la loi française depuis 2009 et particulièrement encadré, ainsi que nous l’explique Brigitte Sandrin de l’association française pour le développement de l’éducation thérapeutique, que nous avons interviewée. Elle pose le décor de l’éducation (...)

Lire la suite
Le droit à la santé, à la vie et à la mort dans la dignité

Le Parisien - Hôpitaux en surchauffe : « Le no bed challenge est un signal d’alarme »

Mars 2018, par Info santé sécu social

Marc Payet| 25 mars 201
Le Dr François Braun, Président de Samu-Urgences de France, explique pourquoi les urgentistes ont mis sur pied ce classement des hôpitaux en fonction des lits disponibles.
Plus d’un mois après la présentation par le gouvernement de son plan de « transformation du système de santé » et dans la foulée de la journée d’action du secteur public, donc des personnels hospitaliers, le 22 mars dernier, le syndicat Samu-Urgences de France livre un classement édifiant : le « no bed (...)

Lire la suite
Le droit à la santé, à la vie et à la mort dans la dignité

Le Parisien - Hôpitaux en surchauffe : « J’ai passé la nuit dans le couloir »

Mars 2018, par Info santé sécu social

La pièce a des allures de salle de garde… d’un hôpital des années 1950. Sauf que l’on est en 2018, aux urgences du Centre hospitalier d’Argenteuil (Val d’Oise). Ce matin-là, à 10 heures, huit patients sont installés, épuisés, sur des brancards médicalisés, simplement séparés les uns des autres par un rideau, tiré ou pas. Un autre n’a même pas la place de rentrer et stationne, allongé, sur son lit roulant dans le couloir. Pas beaucoup d’intimité, pas de sonnette d’alarme pour appeler les soignants. Du rustique. (...)

Lire la suite
Le droit à la santé, à la vie et à la mort dans la dignité

La Tribune - Santé : "Il faut désengorger les urgences", estime Buzyn

Mars 2018, par Info santé sécu social

Par latribune.fr | 26/03/2018 Agnès Buzyn veut s’attaquer à la médecine de ville. Dimanche, la ministre de la Santé a estimé qu’il fallait la "réorganiser" afin de "désengorger les urgences" qui prennent en charge une "majorité des personnes qui ne devraient pas y être".
L’association Samu-Urgences de France rappelle que plus de 15.000 patients ont passé la nuit sur un brancard des urgences depuis le début de l’année. Des patients qui passent des nuits entières sur des brancards, des hôpitaux en (...)

Lire la suite
Le droit à la santé, à la vie et à la mort dans la dignité

La Tribune -Agence de santé publique : des syndicats dénoncent une baisse de moyens

Mars 2018, par Info santé sécu social

24/03/2018, La CGT et la CFDT ont réclamé samedi au gouvernement "d’arrêter la saignée" de l’agence nationale de santé publique et de "la doter de moyens cohérents avec les discours affichés", à deux jours de l’annonce d’un plan national pour la prévention. Ils sont remontés.
La CGT et la CFDT ont réclamé samedi au gouvernement "d’arrêter la saignée" de l’agence nationale de santé publique et de "la doter de moyens cohérents avec les discours affichés", à deux jours de l’annonce d’un plan national pour (...)

Lire la suite
Le droit à la santé, à la vie et à la mort dans la dignité

Le Monde.fr- Plus de 10 000 morts par an liées à un mauvais usage des médicaments

Mars 2018, par Info santé sécu social

Le Monde.fr avec AFP | 22.03.2018
Plus de 10 000 personnes succombent chaque année en France à une mauvaise utilisation de médicaments. Au moins la moitié de ces morts sont évitables, affirme un groupe de professionnels de la santé.
« Mauvais dosage, mauvaise prise, non-respect du traitement prescrit, interaction entre plusieurs médicaments... les causes d’un accident lié à un médicament sont diverses et les conséquences, loin d’être anodines », écrit le « Collectif Bon Usage du médicament » dans un (...)

Lire la suite

0 | ... | 80 | 90 | 100 | 110 | 120 | 130 | 140 | 150 | 160 | ... | 260