Le droit de mourir dans la dignité

Le Monde - Quelque 300 députés de tous bords exhortent Jean Castex à poursuivre les débats sur l’euthanasie

il y a 3 mois, par Info santé sécu social

Malgré un large soutien, la proposition de loi ouvrant un droit à « une fin de vie libre et choisie » du député Olivier Falorni n’avait pu être adoptée début avril, face à des milliers d’amendements déposés par quelques élus Les Républicains.
Le Monde avec AFP
L’enjeu dépasse pour une fois les couleurs politiques et les traditionnels clivages. Quelque 300 députés de tous bords, soit plus de la moitié de l’Assemblée nationale, ont demandé vendredi 7 mai au premier ministre, dans un courrier, d’inscrire à (...)

Lire la suite
Le droit de mourir dans la dignité

Libération - A l’Assemblée, la loi fin de vie largement soutenue, mais victime de l’obstruction

il y a 4 mois, par Info santé sécu social

Bloquée par les multiples amendements de cinq députés LR, la proposition de loi portée par Olivier Falorni n’ira pas au Sénat. Mais une très grande majorité de députés de tous bords ont voté son premier article, envoyant ainsi un message au gouvernement. Lequel botte en touche. par Nicolas Massol publié le 9 avril 2021
Des cris de joie, des applaudissements et une standing ovation : si ce n’est pas une victoire, ça en a tout l’air. Peu avant 19h30, à l’Assemblée nationale, jeudi, une écrasante (...)

Lire la suite
Le droit de mourir dans la dignité

Libération - Fin de vie : « Dans ce pays, on croit encore que c’est Dieu qui dispose de la mort des hommes »

il y a 5 mois, par Info santé sécu social

Enquête
Dix militants de l’association Ultime Liberté ont été mis en examen. Ils assument avoir accompagné des personnes âgées ou souffrantes dans l’achat de Nembutal, un puissant barbiturique qui provoque le décès, et demandent un changement de législation.
publié le 7 mars 2021
Dix silhouettes aux cheveux blancs, et autant de suspects au corps parfois un peu voûté, se sont succédé, entre mercredi et vendredi, dans les couloirs du tribunal judiciaire de Paris. Ils sont repartis avec des mises en examen (...)

Lire la suite
Le droit de mourir dans la dignité

ADMD - Recommandation de la HAS pour une sédation profonde et continue à domicile... Nous ne voyons là aucune grande avancée...

Février 2020, par Info santé sécu social

ADMD : Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité
LE JEUDI 13 FÉVRIER 2020
A la suite de l’affaire dite des médecins de Seine-Maritime (administration de midazolam pour soulager les douleurs de patients en fin de vie et les accompagner à domicile), la Haute Autorité de Santé (HAS) a décidé, lundi 10 février dernier, de recommander aux pouvoirs publics de faciliter l’accès au midazolam pour les médecins généralistes.
Cela revient donc à proposer, à domicile, une sédation profonde et continue (...)

Lire la suite