Le handicap

Allo-docteurs - Les femmes handicapées victimes de discriminations au travail

il y a 1 semaine, par Info santé sécu social

43% des femmes en situation de handicap déclarent avoir fait l’objet de propos ou comportements stigmatisants au travail selon une enquête publiée ce jeudi par le Défenseur des droits et l’Organisation internationale du travail (OIT).

Par la rédaction d’Allodocteurs.fr

Rédigé le September 27, 201

Arnaud de Broca, secrétaire général de la Fédération des accidentés de la vie (Fnath) répond aux questions du Magazine de la santé.

Quelles formes prennent ces discriminations à l’égard des femmes en situation de handicap ?
Arnaud de Broca : "Ces discriminations à l’égard des femmes en situation de handicap prennent des formes diverses. Ça peut être dans la qualité du travail attribué, on peut leur attribuer des tâches un peu ingrates ou ne pas valoriser le travail réalisé. Cela peut se manifester dans les comportements de l’équipe, avec des insultes ou des moqueries de la part des collègues sur le handicap ou la soi-disant fragilité. Les discriminations sont multiples dans l’emploi mais aussi dans l’accès à l’emploi."

Pourquoi les femmes sont-elles plus touchées par ces discriminations que les hommes en situation de handicap ?
Arnaud de Broca : "Il y a un déjà un contexte global d’inégalités hommes-femmes. Et la représentation du travail des femmes handicapées est dévalorisée. Il y a les discriminations mais il y a sans doute aussi beaucoup de temps partiels imposés, ce qui fait que le travail est plus compliqué à accomplir, moins payé... avec tout ce qu’il y a derrière de précarité, de dépendance vis-à-vis de la famille etc."

Les femmes osent-elles signaler ces comportements ?
Arnaud de Broca : "Dans notre association, on constate que, de manière générale, les discriminations sont compliquées à dénoncer. Et parfois, les victimes ont même du mal à s’en rendre compte. Le rôle du Défenseur des droits est donc très important, le handicap en général est la première cause de saisine du Défenseur des droits. Cela prouve que les personnes handicapées ont peut-être davantage la volonté de faire reconnaître leurs droits. Mais faire reconnaître une discrimination, c’est compliqué, ça veut dire se mettre mal parfois avec ses collègues, avec son chef..."

Comment faire reconnaître une discrimination ?
Arnaud de Broca : "Le Défenseur des droits est un bon recours. Après, au sein de l’entreprise, il y a les représentants du personnel... Mais il est vrai que pour tout type de discriminations, c’est très compliqué de faire valoir ses droits, encore plus quand ça concerne l’accès à l’emploi."