Protection sociale

Annuaire Sécu - Le solde du compte de la protection sociale s’établit à 6,2 Mds € en 2017 et "redevient positif pour la première fois depuis 2008"

il y a 3 semaines, par Info santé sécu social

15/11/18 -

L’année dernière, les dépenses de protection sociale ont progressé de manière plus modérée (+2,2 %) que le PIB (+2,8 %), avance la DREES dans un "Etudes et résultats" sur le "compte provisoire de la protection sociale", publié le 15 novembre 2018.

Les ressources sont "nettement" plus dynamiques à +3 %, profitant d’un contexte économique plus favorable. Elles atteignent 738,3 Mds €.

La progression est liée à l’accélération des cotisations sociales (passant de +1,1 % à +3,2 %), et des impôts et taxes affectés (+2,6 % après + 0,5 %). La contribution sociale généralisée (CSG), qui en représente la moitié, augmente de 3,0 % en 2017 (après +1,8 % en 2016). Les contributions publiques, qui représentent 12 % du total des ressources (96 milliards), recouvrent notamment les dotations directes en provenance des budgets de l’administration. Elles augmentent de 2,8 % en 2017 et retrouvent ainsi un rythme de croissance normal. Les années 2015 et 2016 avaient été marquées par de plus fortes hausses (respectivement +12,1 % et +11,9 %), en raison du transfert progressif à l’État, sur deux ans, de la totalité du financement des aides au logement, jusqu’alors prises en charge par la Sécurité sociale.

Résultat, le solde de la protection sociale s’établit à 6,2 Mds € et "redevient positif pour la première fois depuis 2008".
Sur les 775 Mds € de dépenses, 728,5 Mds sont des prestations, soit 94 %. Leur hausse s’élève à +1,9 %, soit un rythme proche de celui de 2016 (+1,8 %). Le risque "vieillesse-survie" représente 46 % de l’ensemble à 331,4 Mds €, suivi par la santé à 35 % (255,1 Mds €), puis la famille représentant 7,6 % (55,6 Mds). Les prestations liées au logement, à l’emploi, à la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale font parties du périmètre de la protection sociale. En revanche, les organismes complémentaires privés sont exclus du champ de cette enquête.