Les mobilisations dans les hôpitaux

CGT HAD APHP : En grève illimitée depuis le 29 septembre

il y a 2 jours, par infosecusanté

CGT HAD APHP : En grève illimitée depuis le 29 septembre

30 septembre 2020

Les personnels de l’HAD APHP n’en peuvent plus : l’activité de l’HAD a augmenté de 50 % pendant la période Covid et reste encore très élevée aujourd’hui. On manque partout de personnels et rien n’est fait pour les garder avec des conditions de travail déplorables. Le préavis déposé par l’intersyndicale CGT/SUD, concerne principalement les effectifs, mais aussi le manque de reconnaissance général des professionnels. Dans plusieurs unités de soins, les collègues ont chiffré eux-même le nombre de recrutements nécessaires.

Le déni de l’épuisement des personnels et le mépris affiché de la direction rencontrée la veille du début de la grève a fini de mettre le feu aux poudres.

Au premier jour de grève, la direction a reçu une délégation pour ouvrir les négociations… et le ton de la directrice avait un peu changé par rapport à la veille ! La direction est désormais amenée à reconnaître que toutes nos revendications sont légitimes. Le fort taux de grévistes et la détermination du piquet y sont pour quelque chose… ;)

La direction de l’HAD annonce des stagiairisations, quelques recrutements, des missions d’intérim et... des groupes de travail sur les autres revendications :

On est loin du compte !

Nous demandons que les tous les CDD soient stagiairisés dès maintenant : tous les soignants, la quinzaine de CDD sur Charenton, les nombreuses sages-femmes CDD et tous les agents administratifs. Nous exigeons que tous ces nouveaux stagiaires bénéficient de la prime d’installation.
Nous voulons savoir précisément combien de recrutement et de renforts sont prévus sur chaque US. Les chiffres annoncés restent largement insuffisants par rapport aux besoins. Qu’en est-il des autres US, dont St Louis ? Des coord, et autres secteurs HAD en sous-effectif ? En attendant, nous continuons à revendiquer de limiter l’activité notamment dans les EHPAD.
Nous réitérons notre demande de 5 patients physique par jour et par soignant
Nous ne voulons pas une étude ou un groupe de travail sur le parc automobile : 1 voiture par soignant !
Nous voulons avoir la copie des « demandes » faites pour autoriser les véhicules sur les voies de bus.
Nous ne voulons pas attendre une négociation au ministère pour que la « prime HAD APHP » nous soit versée. Pendant ce temps, nous continuons à travailler dans des conditions difficiles tous les jours. Nous demandons que ce soit la Direction Générale de l’APHP qui créer la compensation financière HAD dès maintenant, comme elle l’avait fait pour les agents des urgences. Nous revendiquons cette « prime » pour tous les personnels de l’HAD.
Toutes nos autres revendications restent entièrement d’actualité.
La grève commence à modifier la situation ! On ne lâche rien sur les revendications.

La CGT HAD APHP