L’hôpital

Capital.fr : Ségur de la santé : les hôpitaux de Paris souhaitent supprimer le ticket modérateur

il y a 1 semaine, par infosecusanté

Capital.fr : Ségur de la santé : les hôpitaux de Paris souhaitent supprimer le ticket modérateur

Publié le 12/06/2020

Selon Les Échos, le directoire de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris propose de supprimer le ticket modérateur pour l’ensemble des soins hospitaliers. Objectif : offrir aux patients des soins remboursés à 100% par l’Assurance-maladie et pouvoir créer 1.500 postes de soignants.

Les hôpitaux de Paris proposent d’abolir le ticket modérateur. Les Échos révèlent que le directoire de l’AP-HP, qui réunit les représentants de la communauté médicale, les doyens des facultés de santé et les dirigeants du groupe, a inscrit cette idée dans sa contribution pour la réforme du système de santé. Une proposition qui avait déjà été défendue par le directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris, Martin Hirsch, en janvier 2017.

À l’occasion du Ségur de la Santé, cette proposition a donc été renouvelée "après un échange avec les représentants médecins de l’Union régionale des professionnels de santé" (URPS), selon le document consulté par Les Échos. En pratique, cela permettrait aux patients de bénéficier de soins hospitaliers remboursés à 100% par l’Assurance-maladie, et non plus par les mutuelles. Cela serait une aide financière notable pour les patients qui ne sont pas assurés afin qu’ils n’aient pas à régler des restes à charge élevés.

En effet, selon les Échos, l’AP-HP a constaté, via une étude de 200 dossiers de patients hospitalisés pour le Covid-19 tirés au sort, qu’un tiers d’entre eux n’étaient pris en charge qu’à 80% par l’Assurance-maladie. Ainsi, 1.150 euros en moyenne restent à régler par le patient ou par sa mutuelle. Une somme qui peut aller au-delà des 10.000 euros en cas de passage en réanimation, qui ne dispense pas de ticket modérateur.

Permettre de créer plus de 1.500 emplois de soignants
Au-delà des patients, maintenir deux financeurs pour l’hôpital entraîne un supplément de tâches administratives. "Au moment où l’on doit simplifier et débureaucratiser, il est paradoxal d’avoir, dans un établissement comme l’AP-HP, l’équivalent de 1.500 emplois uniquement consacrés à facturer auprès des centaines d’organismes d’assurance complémentaire", écrit le directoire.

Ainsi, supprimer le ticket modérateur mettrait fin à ce double financement et "permettrait de créer, à masse salariale égale, plus de 1.500 emplois de soignants", à répartir "là où la charge en soins est la plus lourde, objectivé par une analyse associant les soignants". L’AP-HP propose donc de supprimer le ticket modérateur pour l’ensemble des soins hospitaliers.