Le droit à la santé

France Info - Un Français sur deux en milieu rural a du mal à avoir accès à un médecin, selon un sondage

il y a 2 mois, par Info santé sécu social

Ce sondage Viavoice pour la Fédération de l’hospitalisation privée, dévoilé mercredi par franceinfo, met également en lumière la conscience qu’ont les Français des dysfonctionnements de leur système de soins.

Publié le 12/12/2018

C’est une étude qui fait cruellement écho à certaines revendications des "gilets jaunes". Selon un sondage Viavoice* pour la Fédération de l’hospitalisation privée (FHP) que franceinfo vous révèle mercredi 12 décembre, 49% des personnes vivant en milieu rural ont difficilement accès à un professionnel de santé, contre 14% pour les personnes résidant en région parisienne.

"La différence entre la ville et la campagne est évidente, commente le président de la FHP, Lamine Gharbi. Je suis dans le nord de l’Hérault et je vois année après année les médecins généralistes partir. Nous, dans les hôpitaux privés, nous prenons en charge toutes les pathologies qui étaient avant prises en charge en ville. Il n’y a plus de médecins."

Les Français conscients des dysfonctionnements du système de soins
Près de 75% des Français sont, par ailleurs, attachés à avoir un médecin généraliste à moins de 15 minutes de chez eux, contre 20% pour un centre de soins plus éloigné (30-45 minutes) mais offrant une prise en charge complète (examens, soins). "Avoir un hôpital hyper technique et hyper spécialisé à 45 minutes de chez soi, tout le monde s’en moque, entre guillements. Ce que veulent les gens, c’est le premier soin : ’J’ai mal à la tête, j’ai mal au ventre, je veux une réponse’", analyse Lamine Gharbi.

Selon 67% des Français, le système de soins en France connaît des dysfonctionnements majeurs qui sont "fréquents". Ce chiffre grimpe à 76% en milieu rural mais descend à 60% pour l’agglomération parisienne. Ces principaux dysfonctionnements sont d’abord la cause d’une pénurie de personnels soignants pour 71% des interrogés. "On s’aperçoit aujourd’hui que pour soigner, il faut des médecins, c’est quand même incroyable !", ironise Lamine Gharbi.

*Etude d’opinion réalisée par Viavoice pour la Fédération de l’hospitalisation privée (FHP), en ligne, du 16 au 22 octobre 2018, auprès d’un échantillon de 1 019 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas