Amérique du Sud

Guatemala : dirigeants syndicaux de la santé emprisonnés pour avoir négocié une convention collective

il y a 2 mois, par Info santé sécu social

Information communiquée parle réseau européen contre la privatisation et la commercialisation de la santé et de la protection sociale

En partenariat avec le Syndicat national des travailleurs de la santé du Guatemala (SNTSG) et Public Services Internacional (PSI), une fédération syndicale mondiale représentant 20 millions de travailleurs et travailleuses fournissant des services publics dans plus de 160 pays.

Le Guatemala traverse une crise institutionnelle au cours des derniers mois, qui est maintenant devenue plus aiguë. Le gouvernement Jimmy Morales a systématiquement augmenté la persécution des dirigeants de la communauté, des activistes, des journalistes et des syndicalistes.

Luis Alpirez Guzmán, secrétaire général du Syndicat national des travailleurs de la santé du Guatemala (SNTSG), et Dora Regina Ruano, de la même organisation, ont été arrêtées pendant près de dix jours (du 17 au 28 janvier) pour avoir négocié et signé un accord collectif entre le syndicat et les autorités du ministère de la Santé en 2013.

Le gouvernement actuel les a accusés d ’"abus de pouvoir" parce que le ministère de la Santé n’avait pas assez d’argent pour s’acquitter de leurs obligations en vertu de la nouvelle convention collective. Bien qu’ils aient été libérés de prison, les deux dirigeants syndicaux restent en résidence surveillée.

Le SNTSG et le PSI ont lancé une campagne urgente pour exiger du gouvernement guatémaltèque qu’il renonce immédiatement à toutes les charges retenues contre Dora Regina Ruano et Luis Alpirez Guzmán et de mettre fin à la répression contre tous les dirigeants communautaires, militants, journalistes et syndicalistes.

Tu peux aider ! Tapez votre nom et votre adresse e-mail, puis cliquez sur "Envoyer un message" au bas de cette page.

Prénom :

[Champs obligatoires]
Adresse électronique :

[Champs obligatoires]
Votre syndicat :

Votre pays :

Tapez votre message ici - ou utilisez simplement le message existant.

I write to you concerning the accusations of corruption against SNTSG (Sindicato Nacional de Trabajadores de la Salud de Guatemala) leaders Dora Regina Ruano and Luis Alpirez Guzmán.
According to the Attorney General’s Office against Corruption in Guatemala, the alleged crime of the two unionists was to have endorsed the creation of a regulation concerning expenses and per diems for workers and the Ministry of Health authorities.
I call on President Jimmy Morales and Attorney General María Consuelo Porras to drop any and all charges against Dora Regina Ruano and Luis Alpirez Guzmán.
Violation of trade union rights is rampant in Guatemala, where more than 80 trade union leaders have been murdered in recent years.
The supervisory system of the International Labour Organisation has condemned many of your efforts as serious violations of the right to freedom of association and to collective bargaining.
I strongly urge you to immediately put an end to the repression and harassment of trade unionists, including the prosecution of workers gains through collective bargaining

Arrêtez les pourriels !
Entrez le numéro 4022 ici :

Je vous remercie

Souhaitez-vous recevoir de futures alertes d’action urgentes de notre part ?

Oui :
Non :

LabourStart prend votre vie privée très au sérieux. Lisez notre déclaration de confidentialité ici .

Votre message sera envoyé aux adresses électroniques suivantes : informacion@secretariaprivada.gob.gt, llopez@vicepresidencia.gob.gt, cuervoboj@hotmail.com, rights@world-psi.org