Politique santé sécu social du gouvernement

Le JDD.fr : La santé, grande oubliée de Macron ?

il y a 5 mois, par infosecusanté

Le JDD.fr : La santé, grande oubliée de Macron ?
le 13 janvier 2019

INDISCRETS - Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France et également maire (LR) de Fontainebleau, critique le fait qu’Emmanuel Macron n’ait pas incorporé les questions de santé aux thèmes du grand débat national. Il a écrit une lettre au chef de l’Etat.

Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France et maire (LR) de Fontainebleau, s’étonne que les questions de santé publique soient absentes de la consultation nationale lancée par Emmanuel Macron. Dans une lettre adressée vendredi au président de la République, il souligne "la nécessité que le sujet de l’accès aux soins, primordial pour beaucoup de Français, soit au cœur du futur débat citoyen". Voici le texte, en intégralité, qu’il a envoyée au chef de l’Etat :

"Monsieur le Président de la République,

Vous avez annoncé, le 10 décembre dernier, l’organisation d’une grande consultation au niveau national et dans les territoires. La Fédération hospitalière de France (FHF) représente les 1000 hôpitaux et 3800 établissements sociaux et médico-sociaux publics. L’hôpital est l’un des principaux services publics et certainement l’un de ceux auxquels les Français sont le plus attachés.

Je me permets d’appeler votre attention sur la nécessité que le sujet de l’accès aux soins, primordial pour beaucoup de Français, soit au coeur du futur débat citoyen. Les inquiétudes soulevées dans le pays ces dernières semaines, vous le savez, relèvent d’abord d’un profond sentiment de relégation et d’inégalités. Celles-ci sont sociales, mais aussi territoriales. Dans cette perspective, l’accès à des soins de qualité et de proximité constitue une des préoccupations les plus importantes chez nos concitoyens. Ce socle de notre "vivre ensemble" est aujourd’hui fragilisé. En effet, et vous en aviez dressé le constat lors de votre discours sur la transformation du système de santé, en septembre dernier, de plus en plus de Français renoncent encore à se faire soigner, soit pour des raisons économiques, soit parce qu’ils vivent dans des "déserts médicaux."

La préparation de la réforme "Ma santé 2022" et du futur plan grand âge autonomie ont certes donné lieu à des consultations, mais uniquement réservées à l’entre-soi des professionnels, des spécialistes et des experts. Or, ces enjeux de société intéressent l’ensemble des Français. Dans mes fonctions de maire, c’est très régulièrement, et de plus en plus, que je suis interpellé sur les questions de santé. Cette réalité, l’ensemble des maires y sont confrontés. Alors que de nombreux Français s’interrogent sur la pertinence de cette démarche, que les populismes et les extrêmes veulent en profiter pour y inscrire des régressions, il nous semble plus que jamais nécessaire de revenir à la question sociale afin de répondre aux "questions essentielles à la Nation".

L’accès à la santé en fait indiscutablement partie. C’est la raison pour laquelle ce sujet doit être inscrit comme thème fort du grand débat qui s’annonce.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président de la République, en l’assurance de ma très haute considération."

Frédéric Valletoux