Luttes et mobilisations

Le Monde - Hôpital : des infirmiers anesthésistes appellent à une semaine « bloc mort »

il y a 2 mois, par Info santé sécu social

Couverts par un préavis déposé par la CGT, les grévistes réclament « une reconnaissance législative, réglementaire et financière de leur profession ».

Publié le 8/11/2021

Le Monde avec AFP

Ils veulent obtenir « une juste reconnaissance de leur profession ». Des collectifs d’infirmiers anesthésistes diplômés d’Etat (IADE) ont appelé à une semaine « bloc mort » dans les hôpitaux à partir de lundi 8 novembre, promettant « un net ralentissement de l’activité opératoire programmée ».

Ces collectifs, ralliés sous la bannière « IADE United », sont couverts par un préavis de grève déposé par la CGT, pour la période du 2 au 11 novembre inclus, réclamant « une reconnaissance législative, réglementaire et financière de leur profession », intégrant « la pénibilité de leur exercice », ainsi que « le respect [de leurs] compétences exclusives ».

« En lutte depuis plus d’un an »
Les infirmiers anesthésistes « sont en lutte depuis plus d’un an » et « n’ont plus rien à perdre », affirment les collectifs dans un communiqué dénonçant « l’absence de volonté gouvernementale d’accéder [à leurs] revendications légitimes », tant pour ce qui est du statut que du salaire.

Ils appellent par conséquent à « une semaine “bloc mort”, semaine noire sans IADE », afin de « forcer le gouvernement à faire évoluer favorablement leur profession ». « De fortes perturbations devraient être attendues à partir de ce lundi 8 novembre dans l’ensemble des blocs opératoires du territoire, avec un net ralentissement de l’activité opératoire programmée, hors urgences », préviennent-ils.