NPA

Le Quotidien du médecin - Franck Prouhet : Pourquoi je voterai Philippe Poutou

il y a 2 mois, par Info santé sécu social

Philippe Poutou et son sourire décalé, qui affirme tranquillement que nos vies valent plus que leurs profits, ça me parle  ! Le Covid a enrichi les milliardaires. Mais l’hôpital public, qui sauve des vies, est au bord de la rupture, victime de l’austérité, de la T2A, de droite comme de « gauche ». Nos vies plus que leurs profits  !

Grâce aux milliards d’argent public, nous avons des vaccins anti-covid. Mais les pays pauvres en sont privés, pour défendre les 1 000 dollars que les brevets rapportent par seconde à Big Pharma. Les vaccins qui sauvent plus que leurs profits  !

La crise climatique réchauffe la planète, la pollution atmosphérique tue prématurément 48 000 personnes en France. Alors qu’il faudrait décarboner l’énergie et dépolluer l’économie, les gouvernants, coupables d’inaction climatique, regardent d’abord les cours de la Bourse. Nos banquises, nos poumons plus que les banquiers  !

Le scandale des Ehpad démontre l’absence d’humanité de cette société du Cac 40. Nos mamies plus que leurs profits  !

L’ouvrier au chômage Philippe Poutou risque de mourir 6 ans plus tôt que le banquier président Emmanuel Macron. Les inégalités sociales de santé, accidents du travail, pollution, malbouffe, stress tuent en silence. Alors s’il y a urgence à embaucher et mieux payer pour renforcer l’hôpital public, à créer des centres publics de santé de proximité sur tout le territoire face aux déserts médicaux de la médecine libérale, à rembourser tous les soins à 100 %, à interdire les dépassements d’honoraires, à bâtir une politique de santé avec les populations et pas à coups de passe sanitaire, il y a aussi urgence à changer radicalement de façon de vivre et de produire, à rompre avec ce système capitaliste. Ce monde qui mesure tout sauf l’humain.

Face à une gauche qui a tout abdiqué dès qu’elle a goûté aux ors du pouvoir, Poutou est le nom d’une gauche radicale qui affirme cette urgence de changer de cap. Qui se mobilise contre la guerre de Poutine et pour l’accueil des réfugiés, d’Ukraine et d’ailleurs, car l’humanité ne se partage pas, refuse le poison du racisme, s’indigne pour les droits des femmes, défend les biens communs face aux requins du privé et l’Était à ses ordres.

Médecin généraliste dans une banlieue populaire, où je vois les difficultés des habitants, animateur des luttes pour la levée des brevets, soutien de la grève de la faim de l’HP du Rouvray, ou témoignant à l’Assemblée nationale contre un pouvoir qui refuse les prélèvements biologiques après l’incendie de Lubrizol, cette urgence de reprendre du pouvoir sur nos vies, avec une société organisée par en bas autour des besoins humains, ça me parle. Être réaliste aujourd’hui, c’est être anti-capitaliste.

Dr Franck Prouhet médecin généraliste à Canteleu (Seine Maritime)