L’hôpital

Lequotidiendumedecin.fr : Épuisés et « dépassés », tous les internes des urgences de Mulhouse en arrêt de travail

il y a 1 mois, par infosecusanté

Lequotidiendumedecin.fr : Épuisés et « dépassés », tous les internes des urgences de Mulhouse en arrêt de travail

Par Stéphane Long

Publié le 03/10/2019 -

La crise aux urgences de l’hôpital de Mulhouse vient de franchir un nouveau palier. Depuis lundi, le service, déjà affecté par l’absence des deux tiers des médecins titulaires, tourne sans l’aide des internes. Quinze étudiants hospitaliers en première année d’internat, soit la totalité du contingent en stage, sont en arrêt maladie depuis le début de la semaine.

L’information dévoilée par France Bleu Alsace a été confirmée au « Quotidien » par le Syndicat autonome des internes des Hospices civils de Strasbourg (SAIHCS). « Il y a eu deux ou trois internes qui ont craqué ce week-end, qui ont consulté lundi matin parce qu’ils n’en pouvaient plus, explique l’un de ses porte-parole. Ça a fait boule de neige. C’est un signal fort. Ils sont en grande souffrance. »

La durée des arrêts va jusqu’à trois semaines. « Ceux qui ne sont arrêtés qu’une semaine, c’est parce qu’ils l’ont demandé à leur médecin », ajoute le syndicat alsacien.

Les jeunes en première ligne

Ces internes présentent des signes d’épuisement professionnel alors que leurs conditions de travail au service des urgences sont particulièrement difficiles depuis plusieurs mois en raison des sous-effectifs. « Officiellement, on nous dit qu’il y a sept PH pour 30 postes, indique le SAIHCS. Les internes sont en première ligne. Ils se sentent dépassés par les décisions qu’ils prennent. »

Le syndicat déjà a tiré la sonnette d’alarme à deux reprises auprès de l’agence régionale de santé (ARS) en demandant que les internes soient retirés de ce stage dans un service en grande difficulté.

Quoi qu’il arrive, le calvaire de ces étudiants prendra fin le 31 octobre, date des changements de semestre d’internat. Mais le SAIHCS s’alarme pour la suite : « On va mettre en première ligne des internes en premier semestre, qui sortent de la fac sans aucune expérience dans un service qui a du mal à tourner ! »