Politique santé sécu social de l’exécutif

Lequotidiendumedecin.fr : Le Dr François Braun nommé ministre de la Santé et de la Prévention

il y a 1 mois, par infosecusanté

Lequotidiendumedecin.fr : Le Dr François Braun nommé ministre de la Santé et de la Prévention

PAR VÉRONIQUE HUNSINGER - LOAN TRANTHIMY -

PUBLIÉ LE 04/07/2022

C’est l’histoire de l’homme qui ne voulait pas être ministre. Quatre jours après avoir remis à la Première ministre les conclusions de sa mission « flash » sur les urgences et les soins non programmés, le Dr François Braun a été nommé ce lundi matin ministre de la Santé, en remplacement de Brigitte Bourguignon, démissionnaire pour cause de défaite aux législatives le 19 juin dernier. Alors que plusieurs médecins députés étaient pressentis, c’est finalement le choix d’un technicien de la santé qui a été fait par le chef de l’État. L’urgentiste sera épaulé par Agnès Firmin Le Bodo, ministre déléguée chargée de l’Organisation territoriale et des professions de santé. Cette pharmacienne, proche d’Edouard Philippe, a été réélu députée Horizon de la 7e circonscription de Seine-Maritime.

Le président depuis 2014 de Samu-Urgences de France, lui, n’a jamais été ni élu ni militant politique. C’est l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron qui est venu le chercher en janvier dernier pour travailler au projet santé du candidat à la présidentielle. « Ce n’est pas moi qui me suis proposé mais je n’aurais dit oui à personne d’autre » confiait-il au « Quotidien » à l’époque. À peine réélu, le Président de la République lui demande, le 31 mai dernier lors d’un déplacement à Cherbourg, un rapport flash à rendre en moins d’un mois. « Je ne suis pas là pour écrire un énième rapport » expliquait alors le Dr Braun.

Inspirateur du SAS

« La maladie est connue et le diagnostic posé, admettait l’urgentiste. Des solutions sont sur la table mais il faudra les affiner après la crise Covid, et en proposer de nouvelles  ! On doit par exemple tenir compte du fait que les soignants quittent l’hôpital ou le métier par épuisement ». Message reçu par la Première ministre qui a annoncé avoir « retenu l’ensemble de ses propositions » lors d’un déplacement aux urgences du centre hospitalier de Pontoise où il l’accompagnait vendredi dernier.

Né en 1962, diplômé de la faculté de médecine de Nancy, le Dr François Braun a exercé comme praticien hospitalier pendant 19 ans au centre hospitalier de Verdun. Puis en 2009, il rejoint le CHR de Metz-Thionville comme chef de service puis chef de pôle urgences depuis 2018. Un hôpital qui fait partie depuis janvier 2021 des 21 sites pilotes du service d’accès aux soins (SAS) dont le Dr François Braun est l’inspirateur.

En 2021, le patron des urgentistes, au tempérament plutôt calme, n’a pas hésité à monter au créneau pour s’opposer violemment à la création du numéro unique d’appel d’urgence regroupant la police (17), les pompiers (18) et le SAMU (15), portée par le député LREM Fabien Matras. Opposés de longue date à cette solution, les urgentistes n’avaient pas masqué leur colère. À un numéro unique, les professionnels hospitaliers préfèrent l’idée d’un « numéro commun » santé. Sous la menace d’une grève massive des urgentistes, les députés avaient alors coupé la poire en trois en expérimentant trois modèles dans 15 départements.

Quatre médecins au gouvernement

C’est tout le pôle de l’avenue de Ségur qui va en fait passer le relais aujourd’hui, après 44 jours en poste. En effet, le très controversé ex-chef de file des députés LR, Damien Abad, sous le coup d’une plainte pour tentative de viol, est remplacé au ministère de l’Autonomie par deux entrants. La Dr Geneviève Darrieussecq, qui fut ministre des Anciens combattants sous le précédent quinquennat, devient ministre déléguée chargée des Personnes âgées auprès de Jean-Christophe Combe, directeur général de la Croix Rouge, nommé ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées.

Egalement visée par une enquête après deux plaintes pour viol, la gynécologue Chrysoula Zacharopoulo est, en revanche, maintenu au portefeuille de secrétaire d’Etat chargée du Développement, de la Francophonie et des Partenariats internationaux. Quant à l’ancien ministre de la Santé, Olivier Véran, il passe du ministère des Relations avec le Parlement au porte-parolat du gouvernement. Le premier conseil des ministres du nouveau gouvernement, qui compte donc quatre médecins sur 41 membres, se tiendra ce lundi à 16h.