Politique santé sécu social de l’exécutif

Lequotidiendumedecin.fr : Pénurie de soignants, réintégration des non-vaccinés : la mise au point de Macron

il y a 1 mois, par infosecusanté

Lequotidiendumedecin.fr : Pénurie de soignants, réintégration des non-vaccinés : la mise au point de Macron

PAR STÉPHANE LONG -

PUBLIÉ LE 02/06/2022

Faut-il réintégrer les soignants non-vaccinés contre le Covid alors que l’hôpital fait face à une grave pénurie de personnels  ? Emmanuel Macron a écarté cette hypothèse alors qu’il était en visite à l’hôpital de Cherbourg dans la Manche, lundi dernier, accompagné par la nouvelle ministre de la Santé Brigitte Bourguignon. « En toute honnêteté, la réintégration des soignants non-vaccinés n’est absolument pas une réponse au problème », a dit le chef de l’État devant les caméras de télévision.

D’abord parce qu’il s’agit d’une « infinie minorité », qui ne permettra pas de combler les manques. D’autre part parce que ces soignants non-vaccinés « ont un rapport aux soins et à la déontologie qui est très marginal par rapport au reste de leurs collègues », pointe Emmanuel Macron qui rappelle que 95 % des professionnels de santé ont accepté la vaccination contre le Covid.

Une crise historique à l’hôpital

Le président de la République ne ferme pas totalement la porte à la réintégration des récalcitrants dans les hôpitaux. Comme il l’avait déjà laissé entendre fin avril, ce scénario pourrait intervenir lorsque le Conseil scientifique estimera « que l’on est rentré dans une phase endémique qui permet sans difficulté ce retour ».

Il y a deux semaines, le Dr Patrick Pelloux avait, lui, justifié un retour des non-vaccinés dans les hôpitaux. Le président de l’association des médecins urgentistes de France (Amuf) juge que la situation y est « catastrophique ». « Il y a le feu au lac  ! La crise que vit l’hôpital est historique. Dans ce contexte, on ne peut pas se passer des 15 000 personnes suspendues », avait-il plaidé dans « Le Parisien ».