Politique santé sécu social du gouvernement

Lequotidiendumedecin.fr : Remaniement : Agnès Buzyn « très heureuse et rassurée » de l’arrivée de sa secrétaire d’État Christelle Dubos

il y a 2 semaines, par infosecusanté

Remaniement : Agnès Buzyn « très heureuse et rassurée » de l’arrivée de sa secrétaire d’État Christelle Dubos

Loan Tranthimy

| 17.10.2018

Mardi soir, avenue de Ségur, dans le hall du ministère de la Santé, l’ambiance est plutôt bon enfant. Les personnels et les journalistes attendent patiemment l’arrivée d’Agnès Buzyn et surtout de sa toute nouvelle secrétaire d’État, Christelle Dubos, fraîchement nommée pour l’épauler à la suite du remaniement.

Tout en souhaitant la bienvenue à la députée LREM de Gironde, Agnès Buzyn a rappelé l’implication de Christelle Dubos sur la loi Elan sur le logement de 2018 et ses compétences en matière d’insertion sociale. La ministre de la Santé s’est dite aussi « très heureuse et rassurée » de pouvoir compter sur la présence de cette technicienne à ses côtés, vu l’ampleur des réformes qu’elle devra mener dans les prochaines semaines (plan pauvreté, retraites, transformation du système de santé, bioéthique…).

Interrogée sur l’étendue du maroquin de la secrétaire d’État, Agnès Buzyn a reconnu que Christelle Dubos n’avait pas (encore) d’attributions précises, même si cette dernière devrait être, de son aveu, mobilisée en particulier sur le développement de la stratégie de lutte contre la pauvreté.

Interviendra-elle lors du débat à l’Assemblée nationale sur le budget de la Sécurité sociale (PLFSS 2019) en cours d’examen ? « C’est trop tôt, a répondu Agnès Buzyn au « Quotidien ». Il faut laisser du temps au temps, je veux qu’elle s’empare de la totalité des sujets », dit-elle. Mais « dans les semaines ou les mois qui viennent, des dossiers plus spécifiques pourront lui être confiés », s’est-elle empressée d’ajouter.

Dans une brève déclaration, Christelle Dubos a expliqué que son objectif est d’être « utile ». « Je suis à ma tâche, j’y suis prête », a-t-elle conclu sous quelques applaudissements. Son premier acte : accompagner la ministre de la Santé au rassemblement organisé par ATD Quart Monde ce mercredi à Paris, au Trocadéro, pour la Journée mondiale du refus de la misère.