Politique santé sécu social du gouvernement

Lequotidiendumedecin.fr : Vaccination contre la grippe des professionnels : Buzyn remet la pression avec le soutien de 7 ordres

il y a 2 semaines, par infosecusanté

Vaccination contre la grippe des professionnels : Buzyn remet la pression avec le soutien de 7 ordres

Dr Irène Drogou

| 18.10.2018

À l’occasion du lancement de la campagne de vaccination contre la grippe, la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn a signé une charte avec 7 ordres de santé, dont l’Ordre des médecins, pour promouvoir la vaccination des professionnels.

« C’est un enjeu déontologique, a déclaré la ministre en conférence de presse. Le taux de couverture vaccinale n’est que de 26 % chez l’ensemble des professionnels de santé. Se vacciner en tant que professionnel de santé, c’est d’abord protéger les sujets les plus vulnérables. »

Professionnels hospitaliers et libéraux

En signant avec les ordres de santé, la ministre a voulu envoyer un message incitatif fort auprès des médecins libéraux, après avoir demandé aux établissements de santé de simplifier l’accès à la vaccination de leurs salariés.

Outre l’Ordre des médecins, ce sont les Ordres des sages-femmes, des pharmaciens, des masseurs-kinésithérapeutes, des infirmiers, des chirurgiens-dentistes et des pédicures-podologues qui ont répondu à l’appel de la ministre pour s’engager dans la protection des plus vulnérables.

« Le premier devoir d’un professionnel de santé, c’est de ne pas faire de mal, a martelé la ministre. Quand on expose ses patients à la grippe, on leur fait prendre un risque ». Un des freins principaux pour les patients à se faire vacciner, c’est de faire le premier pas avec la première vaccination, pour le Pr Olivier Lyon-Caen, de la Caisse nationale d’Assurance Maladie. « Les professionnels doivent montrer l’exemple », a insisté la ministre. C’est aussi un sujet de préoccupation citoyenne, a-t-elle ajouté, rappelant que l’épidémie a entraîné l’an passé une forte surcharge d’activité à l’hôpital avec 75 000 passages aux urgences et 9 700 hospitalisations.