Covid-19 (Coronavirus-2019nCoV) et crise sanitaire

Libération - Covid-19 : « Une dizaine » de « cas possibles » de variant omicron en cours d’analyse en France, selon Attal

il y a 5 mois, par Info santé sécu social

Cinquième vague, nouveau variant, troisième dose, bilan épidémique, nouveaux traitements contre le virus… Retrouvez les dernières informations sur la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19.

En résumé
- L’OMS a classé vendredi un nouveau variant comme « préoccupant » : Omicron. Détecté pour la première fois Afrique du Sud mercredi, il suscite l’inquiétude car il pourrait se révéler plus contagieux et échapper aux vaccins. Des analyses sont en cours pour déterminer le danger réel. Sans attendre, de nombreux pays ont suspendu leurs liaisons aériennes avec l’Afrique australe. Ce qui n’empêche pas les cas d’Omicron de se multiplier sur le continent européen au fil du week-end, même si aucun n’a encore été détecté en France.

- Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a détaillé jeudi les différentes mesures destinées à faire face à la cinquième vague du Covid-19 qui touche la France. Alors que la troisième dose s’est ouverte à tous les plus de 18 ans ce samedi, dès cinq mois après la dernière injection ou infection, les réservations pour un rappel se multiplient sur les plateformes de prises de rendez-vous.

- Dans les écoles, fini la règle « 1 cas de Covid = classe fermée ». A partir de ce lundi, un nouveau protocole pour limiter le nombre de fermetures entre en vigueur, alors que près de 9 000 classes affichent actuellement portes closes. Désormais, il n’y aura plus de fermeture de classe mais un dépistage de tous les élèves si un cas est détecté.

18h48
« Beaucoup plus de mutations » chez omicron que chez delta. Dans une première « image » publiée par le prestigieux hôpital Bambino Gesù de Rome, qui ressemble à une cartographie, « on voit bien que le variant Omicron présente beaucoup plus de mutations que le variant delta, qui présente déjà en lui-même un grand nombre de mutations, concentrées avant tout dans une zone de la protéine qui interagit avec les cellules humaines », a expliqué l’équipe de chercheurs dans un communiqué paru ce dimanche. « Cela ne signifie pas automatiquement que ces variations sont plus dangereuses, simplement que le virus s’est encore adapté à l’espèce humaine en générant un autre variant », précisent les chercheurs. « D’autres études nous diront si cette adaptation est neutre, moins dangereuse ou plus dangereuse ».

18h19
Une dizaine de cas suspects en France. « On est encore au stade du criblage. On a plusieurs cas possibles. Une dizaine. A ce stade, on est sur des cas possibles », a déclaré ce dimanche le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal sur CNews. « Ces diagnostics vont être passés au séquençage et on saura dans les prochaines heures s’il y a des cas positifs du variant », a-t-il ajouté. Concernant les personnes qui viennent de rentrer d’Afrique du Sud, le porte-parole a indiqué qu’« on leur fait des tests et on regarde s’ils sont positifs au Covid. S’ils le sont, on fait un criblage. On regarde s’il y a une mutation suspecte du virus dans le diagnostic ».

17h29
Un sprint pour adapter la riposte vaccinale face à omicron. « Nous savons que nous sommes maintenant engagés dans une course contre la montre », a souligné ce dimanche la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, ajoutant que les fabricants de vaccins avaient besoin de deux à trois semaines pour « avoir une vision complète des caractéristiques des mutations » du virus. L’Américain Pfizer et l’Allemand BioNTech ont indiqué vendredi qu’ils pourraient « ajuster leur vaccin en moins de six semaines et livrer les premières doses en cent jours ». Le scientifique britannique qui a dirigé les recherches sur le vaccin AstraZeneca, Andrew Pollard, a de son côté estimé samedi que les vaccins actuels devraient fonctionner contre la nouvelle souche.

17h01
Une équipe de rugby irlandaise bloquée en Afrique du Sud après un cas de Covid. Le Munster s’est vu refuser son départ de la ville de Pretoria après qu’un joueur a été testé positif au coronavirus. On ignore encore s’il s’agit d’une contamination par omicron. Staff et joueurs, qui espéraient rentrer en Irlande dimanche, vont rester à l’isolement dans leur hôtel. La découverte du nouveau variant bouleverse les plans des quatre équipes européennes, les Gallois de Cardiff et de Llanelli, les Irlandais du Munster et les Italiens du Zebre, présentes en Afrique du Sud pour disputer la 6e journée de l’United Rugby Championship, championnat qui réunit des clubs britanniques et sud-africains.

16h21
Le Maroc suspend tous ses vols pour deux semaines à cause d’omicron. Rabat a décidé ce dimanche d’interrompre tous ses liaisons aériennes pour une durée de deux semaines à compter de lundi soir. « Cette décision intervient en raison de la propagation rapide du nouveau variant du virus du Covid-19, Omicron, notamment en Europe et en Afrique, et afin de préserver les acquis réalisés par le Maroc dans la lutte contre la pandémie et protéger la santé des citoyens », a précisé, dans un communiqué, le Comité interministériel de suivi de la pandémie. Le royaume avait déjà stoppé ses liaisons avec la France jeudi.

16h03
Seulement des « symptômes légers ». Annoncé comme encore plus dangereux que delta, le nouveau variant omicron n’a provoqué que des « symptômes légers », révèle une médecin qui a traité une trentaine de patients contaminés en Afrique du Sud, où la souche a été détectée. Les convalescences de ses malades n’ont pas donné lieu à des hospitalisations, selon Angelique Coetzee, aussi présidente de l’Association médicale sud-africaine. Les symptômes : « une fatigue extrême », courbatures, toux sèche ou « gorge qui gratte ». Seulement quelques-uns avaient une faible fièvre. La majorité était des hommes âgés de moins de 40 ans. Un peu moins de la moitié d’entre eux étaient vaccinés.

15h28
Un cas supplémentaire d’omicron Outre-Rhin. Les autorités allemandes ont confirmé ce dimanche un troisième porteur du nouveau variant, un voyageur arrivé le 21 novembre d’Afrique du Sud à l’aéroport de Francfort. Cette personne « est complètement vaccinée, a développé des symptômes durant la semaine et pour cette raison a effectué un test » de détection du virus, a-t-il ajouté, précisant que cette personne avait été placée à l’isolement à son domicile.

13h57
Au moins 13 passagers positifs au variant omicron aux Pays-Bas. Ils étaient arrivés vendredi à Amsterdam dans deux avions en provenance d’Afrique du Sud. 13 passagers diagnostiqués positifs au Covid-19 sont porteurs du variant Omicron, ont annoncé dimanche les autorités sanitaires néerlandaises. « Mais l’enquête n’est pas encore terminée. Le nouveau variant pourrait être retrouvé dans d’autres échantillons », a fait savoir l’Institut national de santé public (RIVM) hollandais, dans un communiqué. Parmi les 590 passagers des deux avions, 61 avaient été testés positifs au Covid-19, soit plus de 10 %.

13h36
Au Royaume-Uni, de nouvelles restrictions face à Omicron dès mardi. Le gouvernement britannique a indiqué dimanche que les nouvelles mesures destinées à réduire la propagation du variant Omicron entreront en vigueur mardi. Porter un masque dans les transports et les magasins sera de nouveau obligatoire, a souligné le ministre de la Santé Sajid Javid. Ce changement intervient après la détection samedi de deux cas du variant Omicron. Le Premier ministre Boris Johnson a aussi annoncé durcir les mesures d’entrée dans son pays afin de ralentir la propagation de ce variant, en rendant obligatoire pour « toute personne entrant au Royaume-Uni de passer un test PCR » deux jours après son arrivée « et de s’isoler jusqu’à ce qu’elle ait le résultat ».

13h02
Castaner optimiste sur la troisième dose. « La France est parmi les premiers pays au monde en termes de vaccination et la France sera, je n’en doute pas, l’un des premiers pays au monde en matière de taux de rappel », a déclaré le chef des députés de La République en marche sur BFMTV ce dimanche midi. « Nous avons tout fait pour que la contrainte pèse sur celles et ceux qui refusent de se faire vacciner parce qu’il y a à mon sens une forme d’irresponsabilité » quand on refuse le vaccin, a souligné Castaner.

12h33
Par référendum, les Suisses disent « oui » au pass sanitaire. Appelés aux urnes ce dimanche en pleine cinquième vague du Covid-19, les citoyens suisses ont répondu favorablement à la loi Covid permettant d’instaurer le pass sanitaire, selon les premières estimations publiées par l’institut de sondage gfs.bern. Les opposants au pass sanitaire, qui avaient lancé le référendum, auraient donc sans surprise perdu le scrutin, les sondages réalisés avant le référendum ayant toujours donné une nette majorité au camp du oui. Seul le parti de la droite populiste UDC, première formation politique du pays, avait appelé à voter contre la loi.

11h51
Les questions subsistent sur la dangerosité d’Omicron. « Nous pouvons craindre que ce nouveau variant soit au moins aussi contagieux que delta », a estimé Olivier Véran ce dimanche matin, même si, à ses yeux cela ne « change pas la donne » de la politique sanitaire actuelle. « Tous les chercheurs sont à pied d’œuvre pour regarder si ce variant présente des éléments devant nous inquiéter. Dans le doute, nous agissons comme si ce variant était dangereux ».

11h28
Pour Véran, le variant Omicron sûrement déjà présent en France. En visite dans un centre de vaccination de Paris, le ministre de la Santé a estimé que « dès lors que [ce variant] circule chez nos voisins, il est probable qu’il circule déjà chez nous ». Sa détection sur le sol français est « très probablement une question d’heures ». Une inquiétude qui a comme conséquence le maintien de certaines restrictions : « J’ai signé ce matin un arrêté qui prolonge jusqu’à mardi soir a minima l’interdiction de vols en provenance de l’Afrique Australe à destination de la France », a fait savoir Véran. Samedi soir, un renforcement du protocole sanitaire a été décrété pour les personnes cas contact du nouveau variant, qui devront impérativement s’isoler, même si elles sont vaccinées.

11h12
Israël ferme ses frontières face au variant Omicron. Israël, où un cas a été confirmé chez un voyageur revenant du Malawi, va interdire à partir de dimanche soir l’entrée des étrangers sur son territoire et imposer à ses ressortissants vaccinés un test PCR et trois jours de quarantaine (sept pour les non-vaccinés). Le pays venait à peine de rouvrir ses frontières le 1er novembre et s’apprête à célébrer huit jours durant la fête juive de Hanouka.

10h06
Au Portugal, un match de foot de première division perturbé par le virus. Avec quatorze joueurs absents pour cause de Covid-19, le club de Belenenses a été contraint d’aligner une équipe composée de seulement neuf footballeurs pour affronter le onze de Benfica samedi soir. L’équipe a été obligée de titulariser plusieurs jeunes joueurs de la réserve, ainsi qu’un gardien de but repositionné comme joueur de champ improvisé. Menés 7-0 à la mi-temps, seuls sept joueurs de Belenenses sont revenus sur la pelouse après la pause et l’un d’entre eux est resté au sol à la reprise. Constatant sa blessure, l’arbitre a été contraint de siffler la fin anticipée du match à la 48e minute de jeu, les lois du football disposant qu’aucun match ne peut continuer « si l’une ou l’autre équipe dispose de moins de sept joueurs ».

9h11
La Suisse vote sur son pass sanitaire. Au terme d’une campagne électorale des plus houleuses, les citoyens suisses sont appelés ce dimanche à se prononcer sur la loi créant le certificat sanitaire. Signe des tensions inhabituelles dans le pays, la police a bloqué la place se trouvant devant le siège du gouvernement et du parlement à Berne, en prévision des manifestations. D’après les sondages toutefois, la population devrait accepter la loi même si les antivax et antipass ont su faire entendre leur voix ces dernières semaines en organisant de nombreuses manifestations, parfois interdites et émaillées de violences. Les Suisses votent également dimanche sur une initiative populaire sur les soins infirmiers qui demande à la Confédération de garantir une « rémunération appropriée » des prestations de soin.

8h53
Des cas du variant Omicron détectés aux quatre coins du globe. Malgré l’arrêt des liaisons aériennes avec de nombreux pays, le nouveau variant semble déjà présent sur plusieurs continents. La République tchèque a confirmé samedi soir son premier cas, chez une femme, vaccinée et ayant de légers symptômes, qui s’était rendue en Namibie, avant de regagner la République tchèque via l’Afrique du Sud et Dubaï. A des milliers de kilomètres, l’Australie a annoncé ce dimanche matin avoir détecté la présence d’Omicron chez deux passagers en provenance d’Afrique australe qui ont atterri à Sydney. Les deux passagers ont voyagé à bord d’un vol de Qatar Airways via Doha, selon les autorités sanitaires australiennes. Des cas ont déjà été identifiés en Belgique, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Italie, ainsi qu’en Israël et à Hong-Kong. Des vérifications sont en cours aux Pays-Bas et au Danemark.