Le site national du NPA

NPA - Des respirateurs inutilisables en réanimation : Macron et industriels dangereux charlatans !

il y a 4 mois, par Info santé sécu social

BLOG NPA AUTO-CRITIQUE

PSA s’était regroupé avec Air Liquide, Valéo et Schneider Electric pour produire des respirateurs dont les services de réanimations manquent cruellement dans cette épidémie de coronavirus. Macron, en personne, déclarait le 31 mars que ce consortium allait "permettre de produire, d’ici à la mi-mai, 10 000 respirateurs lourds comme plus légers". Publicité et communication ont relayé cet engagement : un fabricant de voitures pourrait donc servir à produire des biens utiles !

En réalité, les respirateurs fabriqués sont des appareils légers inadaptés aux malades du coronavirus. 8 500 respirateurs sur les 10 000 fabriqués sont faits pour être utilisés dans les ambulances, mais pas dans les salles de réanimation. C’est ce que révèle aujourd’hui, jeudi 23 avril, une enquête de la cellule investigation de Radio France. Un médecin du CHU de Nantes interrogé par Radio France précise : "Si vous vous en servez pour un syndrome respiratoire aigu, vous avez un risque de tuer le patient au bout de trois jours. Parce que ce n’est pas fait pour ça ».

Le gouvernement savait !

Le 3 avril 2020, un message transmis aux milieux hospitaliers par le ministère de la Santé précisait ce que devait être l’usage de ce modèle de respirateur dans la crise du Covid-19. Et il a laissé se poursuivre la fabrication de ce respirateur pas pour les malades, mais pour la campagne de promotion autour de Macron, de PSA et de ses associés.

La honte pour ces décideurs ! Un salarié qui ferait une telle erreur lors de la fabrication d’une pièce mécanique serait licencié sur le champ ! Mais ici gouvernement et patrons d’entreprise sont en cause. Il ne faut plus les laisser seuls en position de décider. Les salariés et la population doivent avoir un droit de veto sur toutes les décisions les concernant.

La production de voitures n’est pas indispensable. Les chaînes de production que PSA ou Renault veulent remettre en marche, c’est tout de suite qu’elles devraient être mobilisées pour produire les milliers de vrais respirateurs utiles dont le besoin est essentiel !