Le site national du NPA

NPA - PSA voudrait pouvoir redémarrer toutes les usines

il y a 1 heure, par Info santé sécu social

BLOG NPA AUTO-CRITIQUE

Le président de PSA Carlos Tavares a déclaré le 17 avril que « toutes les entités, usines, magasins de pièces détachées, sites tertiaires, sont en condition de repartir, cela dépend des autorités ». Comme le note le journal Challenges qui rapporte ces propos lors d’une réunion interne PSA, « tous les acteurs de la filière ne se disent pas toutefois aussi sûrs qu’il suffise d’appuyer sur le bouton ».

Le même Tavares expliquait le 12 mars, trois jours avant la suspension de la production d’automobiles partout en Europe : « PSA maîtrise les conséquences du coronavirus… Pour l’instant, nous avons réussi à protéger l’outil industriel européen qui tourne à plein. Les carnets de commandes sont très bons, voire excellents. »
On sait ce qu’il est advenu de cette prédiction, digne d’un docteur Folamour prêt à risquer la vie des autres pour ses obsessions. Trois jours après, toute la production d’automobiles s’arrêtait en Europe.

Pour notre vie et notre santé, ne jamais faire confiance à Tavares !

PSA veut faire redémarrer la production dans ses usines le plus tôt possible. À Mulhouse comme dans les autres usines, les chefs d’atelier font pression sur des « volontaires » pour effectivement mettre les usines en situation de pouvoir redémarrer dès que Tavares « tout puissant » aura appuyé sur le bouton marche.
Pas de reprise de la production tant que le confinement de la population continue, c’est une exigence élémentaire !