Tracts du NPA

NPA secteur social - De Paris à Bruxelles, nos luttes n’ont pas de frontières !

il y a 3 jours, par Info santé sécu social

Tel était le message de la banderole derrière laquelle des militant·es du travail social de région parisienne ont défilé, le 13 septembre 2020, aux côtés de leurs camarades belges lors de la grande manif santé à Bruxelles. Depuis plusieurs années, diverses initiatives ont été prises notamment par des militant·es du NPA, en vue dépasser la dispersion qui caractérise ce secteur très atomisé. Regrouper les militant·es, faire converger et unifier les luttes multiples et souvent isolées, sont les objectifs que se sont fixés divers collectifs qui ont émergé un peu partout sur le territoire et qui peu à peu, sont parvenus à se doter de cadres communs à l’échelle nationale, et même au-delà.

Alors que le chaos de la crise sanitaire et du confinement aura servi de prétexte à nos patrons pour nous imposer de nouveaux reculs sur nos droits, la période aura par la même occasion permis de maintenir ces cadres de discussion et d’élaboration de nos actions. Les rencontres nationales Travail Social en Lutte (initialement fixées en mars à Paris) maintenues en ligne sous un format dématérialisé au regard du contexte, ont été l’occasion de faire la rencontre de camarades belges. dont la démarche s’est révélée très proche de la notre : mettre fin à l’isolement des collègues, construire une dynamique de mobilisation, et impulser des luttes en lien aux autres secteurs professionnels.

Cette première entrée en lien a permis l’intervention à la tribune d’un collègue belge à l’un des deux meetings dématérialisés du Travail social en lutte pendant le confinement, mais également une contribution écrite dans notre bulletin « Révolution Sociale », ou encore leur participation transfrontalière à la campagne de soutien contre la répression à l’ égard de l’un de nos camarades menacé de licenciement. L’expérience commune d’une initiative de rue ne pouvait qu’être porteuse, dans la construction des ces liens militants. C’est ainsi que le dimanche 13 septembre dernier, une quinzaine de militant.es du secteur social belge et français se sont rencontré·es à Bruxelles et ont défilé ensemble dans un cortège dynamique et déterminé !

Il s’agit ici de mettre en lumière que ce n’est pas seulement la politique ultra-libérale et anti-sociale du gouvernement français qui est violente. C’est bien évidemment à la violence d’un système capitaliste mondialisé que nous avons à faire, et qui produit, ici comme ailleurs, la précarisation de nos conditions de vie et de travail, la dégradation des conditions d’accompagnement, et l’exclusion des publics supposés être accompagnés par les professionnels du secteur social. Il est temps de dénoncer celle-ci et de faire face tou.tes ensemble, au-delà des frontières, à nos patrons et nos dirigeants.

Cette manifestation a été une belle démonstration de convergence : des cortèges de soignant·es venus de toute la Belgique, un cortège féministe, un autre de personnes sans papiers, des personnes mal-logées, un cortège allemand… Nous étions nombreux.ses pour défendre aux côtés des collègues belge, un système de soins financé à hauteur des besoins, et plus largement, exiger des conditions de vie et de travail dignes. Cette expérience, que nous considérons comme un humble premier pas internationaliste, reste l’expression qu’avec de la détermination, nos luttes n’ont pas de frontières !

Iraultza & Elia R.