Covid-19 (Coronavirus-2019nCoV) et crise sanitaire

Pourquoi docteur - Covid-19 : la protection du vaccin contre le risque d’hospitalisation diminue au bout de trois mois

il y a 1 mois, par Info santé sécu social

Par Chloé Savellon

Le vaccin Pfizer offre une protection comprise entre 80% et 90% contre la Covid-19. Mais selon une nouvelle étude américaine, cette couverture vaccinale diminuerait au bout de trois mois dans le cas du variant Omicron.

Publiée dans The Lancet Respiratory Medicine, l’étude a été réalisée à partir de l’analyse de 11 123 admissions à l’hôpital et visites aux urgences qui n’ont pas abouti à une admission à l’hôpital pour une infection respiratoire aiguë. L’étude s’est concentrée sur les dossiers des patients admis au Kaiser Permanente (Californie du Sud, États-Unis) entre le 1er décembre 2021 et 6 février 2022, période où les deux variants Delta et Omicron circulaient sur le territoire étudié.

Les auteurs des travaux ont constaté qu’après deux doses du vaccin Pfizer Covid-19, l’efficacité contre l’Omicron était de 41% contre l’admission à l’hôpital et de 31% contre les visites aux urgences à 9 mois. Après trois doses, le taux d’efficacité du vaccin contre les passait de 85% à 55% au bout de trois mois. Contre les visites aux urgences n’ayant pas entraîné d’hospitalisation, l’efficacité du vaccin contre l’omicron après trois doses était de 77%, mais tombait à 53% trois mois plus tard.

"Les doses de rappel de Pfizer BioNTech COVID-19 améliorent de manière significative la protection contre Omicron, bien que cette protection semble s’estomper après trois mois contre les visites aux urgences et même les hospitalisations", note Sara Y. Tartof, épidémiologiste au département de recherche et d’évaluation de Kaiser Permanente Southern California, qui a dirigé l’étude.

"Les tendances des résultats liés à l’affaiblissement par rapport au variant Delta étaient généralement similaires à celles d’Omicron, mais avec une efficacité plus élevée à chaque point de temps que celles observées pour le variant Omicron", ajoute-t-elle.