Covid-19 (Coronavirus-2019nCoV)

Pourquoi docteur - Covid-19 : rebond de l’épidémie en France et dans le monde

il y a 1 mois, par Info santé sécu social

Par Mathilde Debry

Publié le 07.07.2020

De nouveaux chiffres confirment le rebond de la pandémie en France.
Face au retour du Covid-19, de nombreux pays ont ordonné des reconfinements locaux.

La pandémie flambe aux Etats-Unis, en Amérique Latine, en Iran et en Inde. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) est alarmiste.
Alors que les Français sont moins sous pression, la pandémie revient dans de nombreux pays, faisant craindre aux autorités le scénario d’une deuxième vague. L’Espagne, le Monténégro, la Bosnie-Herzégovine, la Serbie, la Croatie, le Kazakhstan, l’Australie et la Chine ont ordonné des reconfinements locaux, les nouveaux foyers de contamination étant majoritairement repérés dans des lieux fermés.

Nouveaux foyers
Si la France n’en est pas encore là, “notre panel Thin de médecins généralistes détecte plus de 20 % de cas de présomptions de Covid que la semaine passée, et 10 % de confirmations de cas de Covid en deuxième visite, ce qui confirme le rebond de la pandémie", explique Jean-Claude Labrune, PDG du groupe Cegedim, en exclusivité pour Pourquoi docteur.

Arnaud Fontanet, épidémiologiste à l’Institut Pasteur et membre du conseil scientifique sur le coronavirus, met la France en garde à propos des reconfinements localisés décidés en Espagne. “L’Espagne est un pays qui a vécu une épidémie très similaire à celle de la France, d’une violence extrême début mars, avec un confinement très strict qui a bien marché. Ils ont vraiment réussi à contrôler la circulation du virus comme la France l’a fait. Pourtant, ils se retrouvent maintenant avec des nouveaux foyers qui les obligent à repasser à des confinements qui cette fois-ci sont localisés, souligne-t-il. C’est vraiment un signal d’alerte pour nous.”

“Les gens doivent se réveiller”
La pandémie flambe par ailleurs aux Etats-Unis, en Amérique Latine, en Iran et en Inde. Depuis l’apparition de la maladie fin décembre en Chine, le coronavirus a fait plus de 530 000 morts dans le monde, selon le dernier bilan de l’AFP. Plus de 11 millions de cas d’infection ont été diagnostiqués dans 196 pays et territoires.

Face à de tels chiffres, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est alarmiste. “Il est vraiment temps que les pays regardent les chiffres. S’il vous plaît, n’ignorez pas ce que vous disent les chiffres, a déclaré Michael Ryan, responsable des urgences sanitaires à l’OMS. Les gens doivent se réveiller. Les chiffres ne mentent pas et la situation sur le terrain ne ment pas. Il n’est jamais trop tard, dans une épidémie, pour prendre le contrôle", conclut-il.