Politique santé sécu social du gouvernement

Prise en charge des psycho-traumatismes ou résilience capitalistique : Buzyn et Belloubet doivent choisir !

il y a 2 mois, par Info santé sécu social

Communiqué de presse de la commission santé action-sociale des gilets jaunes Hauts de France

Vendredi 22 février 2019

Agnès BUZYN et Nicole BELLOUBET ont annoncé leur venue à Lille aujourd’hui pour inaugurer le CN2R. Ce Groupement d’Intérêt Public (GIP) juridiquement distinct du CHR-U et de l’Assistance publique des Hopitaux de Paris (APHP) - porteurs du projet CN2R dont l’acronyme signifie « centre national de ressources et de résilience » consacre une claire séparation entre notre système de santépublique et la prise encharge de la santé de la population.

La gouvernance de ce GIP indépendant sera composée des financeurs, du CHU de Lille & l’APHP, des représentants associatifs, ainsi que les futurs centres collaborateurs adhérents, l’Etat, représenté par le ministère de la justice (délégation interministérielle à l’aide aux victimes) , le ministère de l’intérieur, le ministère des armées, le ministère des solidarités et de la santé, le ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse, le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, l’institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ), établissement public administratif et de financeurs dont le nom est masqué mais dont l’identité ne fait aucun doute.

 Mais que vient donc faire le ministère des Armées, du bombardement et du traumatisme des civils en Libye, en Afrique, en Afghanistan dans l’exercice du soin ?

 Mais que donc vient faire le ministère des flash Ball, des mains arrachées et « Castagnaire », condamné pour les violences exercées vis-à-vis des Gilets Jaunes, par les experts de l’ONU et le parlement européen, dans l’exercice du soin ?

 Mais que viennent faire Rockfeller et les Fondation capitalistes, citées en exemple dans le rapport du gouvernement, dans l’exercice du soin ?

 Que vient faire le projet « 100 resilient cities », lui aussi cité en exemple dans le rapport du gouvernement et auquel la présidente de l’APHP a adhéré en tant que Maire de Paris, dans l’exercice du soin ?

Les manifestants de la loi travail d’hier, et les Gilets jaunes d’aujourd’hui, qui ont besoin de résilience après les traumatismes vécus par les violences policières, les 5 mains arrachées, les 20 éborgnés, les milliers de blessés sont mobilisés et dénoncent la grossière manipulation que constitue l’utilisation de la journée des victimes des attentats, pour se dédouaner de la violence organisée par le pouvoir et promouvoir une santé soumise au capitalisme nternational.

La commission santé action-sociale des gilets jaunes Hauts de France

Premiers signataires  : Alexandre Chantry, Flavien Dahuron, Habib Haddou, Marine Petitprez, Vladimir Nieddu, Olivier Pira….
Facebook : https://www.facebook.com/events/1997724430521164/
Site : https://www.giletsjauneshautsdefrance.fr/
Soutenu par : SUD santé sociaux 59, People’s Health Movement Nord de France, collectif le social déchainé