NPA

Témoignage sur le décès dans la salle d’attente des urgences de l’hôpital Lariboisière

il y a 3 semaines, par Info santé sécu social

Je m’appelle Philippe, je travaille à l’ hôpital Lariboisière et je milite à Sud Santé

Voici mon point de vue sur l’ évènement tragique qui est survenu la semaine dernière dans cet hôpital de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris

Nous sommes tous touchés par cette terrible histoire.

J’ai une pensée toute particulière pour la famille et les proches de la patiente qui, après avoir perdu une personne aimée, ont du subir une médiatisation qui ne leur facilite en rien le deuil.

J’ai également une pensée pour tous les personnels présents qui en plus d’ être affectes psychologiquement doivent subir une enquête interne, de l’ARS et judiciaire.

Je ne me suis pas exprime jusqu’à présent car les questions de la presse étaient déplacées et ne respectaient pas les personnes concernées.

Beaucoup de questions restent en suspens, les médias en parlent peu comme par exemple le parcours de prise en charge de cette patiente. Elle aurait reçu un refus de prise en charge médicale par une structure dont on ne parle pas avant d’être acheminée dans notre établissement par les pompiers, encore une question, pourquoi notre Hôpital ?

L’hôpital Lariboisière possède le plus grand service d’ urgences de l’ APHP et peut être de France. Notre établissements est victime de son succès, plusieurs services comme les urgences et la maternité se voient amener des patients qui devraient théoriquement être pris en charge au plus de leur domicile.

Bon nombre d’ établissements publics ou privés ne veulent pas prendre en charge des patients démunis ou sans rendez vous.

Le personnel médical et non médical de nos urgences se plaint depuis longtemps du manque de moyens alloués, le dernier mouvement de cet été a permis d’obtenir quelques avancées mais qui ne seront mis en application que courant 2019. Cette triste histoire a permis d’ allouer un IDE de plus la nuit plus tôt que prévu.

J’ espère et suis persuadé que le résultat de ces différentes enquêtes prouveront ce que tous les soignants et patients de France dénoncent :

La santé n’ est pas une priorité dans ce pays.

Le système de santé est en voie de disparition, il n’y a plus de médecins, de dispensaires et les hôpitaux sont a l’agonie faute de budget.

Avec mes collègues nous suivons ce dossier de très prêt et attendons avec impatience que nos dirigeants prennent conscience que ce système de sante n’est pas digne d’un pays comme le notre.

Il nous faut un système de sante qui offre une couverture accessible a tous et de proximite.