Divers

ActuSoins - Normandie : un IFSI et huit IFAS supprimés

il y a 3 mois, par Info santé sécu social

David Margueritte, vice-Président en charge de la formation et du développement des compétences du Conseil Régional de Normandie, a tenu hier à Caen une conférence de presse sur les perspectives d’adaptation de l’offre des formations sanitaires et sociales en Normandie et le projet de fermeture d’Instituts de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) et Aide Soignant (IFAS).

« Cela fait deux ans que l’Etat via l’Agence Régionale de Santé alerte sur la nécessité de revoir le quota infirmier à la baisse et qu’aucune décision politique n’avait été prise. Désormais, il ne s’agit plus seulement d’une volonté puisqu’un arrêté de réduction du quota sera publié au premier semestre 2017. Il était donc de la responsabilité de la Région de prendre acte dès maintenant de cette décision puisque la rentrée 2017 se prépare dès le mois de novembre avec la publication du nombre de places de concours disponibles » a déclaré David Margueritte lors de la conférence de presse.

« La progression extrêmement forte du taux de chômage chez les infirmiers, qui se traduit par une hausse de 92% ces 6 dernières années, est une réalité extrêmement préoccupante. Aujourd’hui, cela représente dans notre région environ 850 infirmiers et infirmières qui sont inscrits à Pôle Emploi alors que 1634 diplômés sortent des écoles chaque année " a t-il ensuite expliqué.

Au-delà de l’aspect quantitatif, le Conseil Régional de Normandie a expliqué prendre en considération le fait que l’insertion professionnelle se détériore de plus en plus avec notamment des contrats précaires et/ou à temps partiel.

"Le potentiel de recrutement à moyen ou long terme est donc particulièrement faible et il est de notre responsabilité de ne pas former des infirmiers qui seront au chômage demain. C’est pourquoi conformément à ce que la Région explique depuis le mois de janvier, la carte des formations doit être adaptée à cette réalité de l’insertion professionnelle. Il ne s’agit en aucun cas de sacrifier le secteur médical mais, au contraire, d’optimiser l’offre des formations" a ajouté David Margueritte.

Dans cette même perspective, le quota d’entrées en formation dans les filières de la rééducation (masseurs-kinésithérapeutes, ergothérapeutes, psychomotriciens, pédicures-podologues…) a été augmenté de prés de 200 places ces derniers mois.

Une analyse technique, menée conjointement par les services de la Région et ceux de l’Agence Régionale de Santé (ARS) aurait permis de déterminer des pistes d’évolution de l’offre des formations en Normandie.

Fermeture d’un IFSI à la rentrée 2017

La Région va ainsi procéder à une fermeture d’établissement sur les 17 IFSI que compte la Normandie.

Les villes de Vire et de Flers, qui font partie d’un Groupement Hospitalier Territorial (GHT), comptent actuellement chacune un IFSI et un IFAS. Dans une logique de regroupement par spécialité, l’objectif de la Région est que le pôle aide-soignant puisse être conforté à Vire et le pôle infirmier à Flers.

"La plupart des IFSI d’ex-Haute-Normandie proposent actuellement des double-rentrées (septembre et février) tandis que les étudiants en soins infirmiers d’ex-Basse-Normandie ne rentrent qu’en septembre" explique le Conseil Régional dans un communiqué. La Région mettra fin au système de double-rentrée pour un seul et même institut. En revanche, afin de rationaliser les dépenses et de fluidifier les insertions professionnelles, les rentrées seront reparties entre février, pour une part des instituts et septembre, pour l’autre part des instituts de Normandie.

Propositions pour la formation des aides-soignants

"La Région a décidé de maintenir le quota de 1162 places pour la formation des aides-soignants. Celui-ci pourrait même être réévalué à la hausse en fonction des besoins du territoire" ajoute le Conseil Régional de Normandie.

"La Normandie se caractérise par proportion d’implantation d’IFAS supérieure à la moyenne nationale avec des établissements qui ne forment parfois qu’une quinzaine d’élèves".

Dans une logique budgétaire et afin d’assurer une répartition équilibrée des instituts en Normandie, des discussions sont actuellement en cours pour préparer la fermeture de huit IFAS : Alençon Mamers, Argentan (Orne), Bernay (Eure), Caen EPSM, Honfleur (Calvados), Le Havre Coty (Seine-Maritime), Coutances et Saint-Martin-des-Champs (Manche).

La nouvelle carte des formations en Soins Infirmiers (IFSI) et Aide Soignant (IFAS) sera définitivement arrêtée au début du mois de décembre.

« La responsabilité de la Région est d’offrir une de formation de qualité. C’est pourquoi la Région investira prochainement 11 millions d’euros dans la restructuration de l’IFSI de Cherbourg et qu’un effort comparable sera également fait pour la réhabilitation de l’Institut de Fécamp » a conclu David Margueritte lors de la conférence de presse.

Rédaction ActuSoins