Le droit à la santé

Actusoins - Vaccination contre la grippe : un devoir pour les soignants ?

il y a 5 mois, par Info santé sécu social

Les soignants doivent-ils impérativement se faire vacciner contre la grippe en hiver ? Non soumis à cette obligation vaccinale, les professionnels de santé sont souvent vecteurs du virus, qui peut s’avérer mortel pour les patients les plus fragiles. La question fait donc débat.

vaccin-grippeDTP, Hépatite B : D’un côté, pour les soignants, il y a les vaccinations obligatoires, qui permettent de se protéger d’une maladie grave, à titre individuel.

De l’autre, il y a les vaccinations recommandées, telle la vaccination anti-grippale. Plus qu’une protection individuelle du soignant, ces vaccinations permettent de protéger les patients les plus fragiles d’une éventuelle contamination par le professionnel de santé.

Or, malgré les chiffres alarmants de mortalité liée à la grippe dans les établissements de santé et dans les EHPAD, les soignants seraient souvent réticents à se faire vacciner.

Arguant la notion de liberté individuelle ou encore la possibilité de subir un risque pour leur propre santé, certains iraient même jusqu’à défendre leur droit "à ne pas se faire vacciner". Une véritable défiance, en quelque sorte.

Des enquêtes préoccupantes

Alors qu’à Lyon une épidémie a fait 13 morts entre le 23 décembre et le 7 janvier dans un Ehpad, plusieurs articles de presse ont révélé que seuls 39% du personnel de cet établissement avaient été vaccinés. Et si les soignants sont loin d’être les seuls responsables du fléau, la question de la normalité d’une couverture aussi basse parmi le personnel revient dans les débats.

Ce qui est inquiétant, c’est que, selon une enquête de 2008 menée par l’InVS (désormais Agence de Santé Publique France) ces chiffres sont depuis quelques années à l’image des comportements nationaux.

D’autres chiffres récents de l’Agence Régionale de Santé de Haute Normandie confirment : seuls 25% à 34% des soignants sont chaque année protégés contre le virus de la grippe.

Refuser de se faire vacciner : une erreur ?

"Certes, il faut vacciner les personnes âgées, mais il fait surtout vacciner le personnel de santé. Souvent, le personnel de santé refuse de se faire vacciner, c’est une grave erreur" estimait hier sur France Info, le Pr François Bricaire, infectiologue à la Pitié-Salpétirière.

Si la vaccination s’avère indispensable chez les soignants qui sont au contact des plus fragiles, certains arguent à raison que d’autres mesures de prévention devraient systématiquement être prises. Parmi les précautions d’usage : Masques, mesures d’isolement, lavage des mains... "Et pourquoi ne pas imposer à ces personnes âgées de se faire vacciner, plutôt que de nous demander à nous ?" interroge Clément, infirmier dans un service de chirurgie orthopédique.

En France, l’obligation vaccinale contre la grippe pour le personnel soignant a été suspendue depuis 2006. La décision qui incombe à chacun peut être lourde de sens et appelle à la réflexion. Le soignant a-t-il un devoir d’exemplarité et d’altruisme envers ses patients ? Devrait-il y avoir des mesures incitatives, voire même des récompenses pour les soignants qui acceptent de se faire vacciner alors que cela n’est pas obligatoire ? Doit-on au contraire de nouveau imposer ce vaccin aux professionnels, et sanctionner ceux qui ne l’acceptent pas ? Quelles seraient les conséquences d’une telle politique ?

A l’heure où la politique vaccinale globale française est remise en cause par de nombreux débats, concertations citoyennes et rapports divers et à l’heure où 40% des français expriment de la méfiance vis-à-vis de la vaccination (selon un sondage IPSOS 2015), voici quelques points importants à aborder pour - avant tout - restaurer la confiance des soignants.

Malika Surbled