Luttes et mobilisations

CGT santé action sociale : USD 95 : Victoire des salariés de l’EHPAD « Les Pensées » à Argenteuil (95) !

il y a 2 mois, par infosecusanté

USD 95 : Victoire des salariés de l’EHPAD « Les Pensées » à Argenteuil (95) !

31 jours à la reconquête de leur dignité et de nouveaux droits

23 juin 2017

Une fois la décision prise de partir en grève, les salariés n’ont rien lâché et ont tenu 31 jours face à une Direction toujours plus inventive pour les intimider, les pousser à bout et mettre à mal leur lutte et leurs légitimes revendications.

C’est vers l’UL d’Argenteuil que les salariés de l’EHPAD « Les Pensées » se sont tournées pour s’organiser et se mobiliser contre la dégradation de leurs conditions de travail et le non-respect de leurs droits. Avec le soutien sans faille de Patrick DEMAY, secrétaire de l’UL , mais aussi la force, la ténacité et l’expérience de Sonia AINOUZ, militante et élue d’un autre groupe, que de jour en jour les salariés « des Pensées » ont tenu bon jusqu’à obtenir :
La création d’un poste de lingère et d’un poste d’ AS "volante".
Le recrutement des postes vacants d’ASH de jour, d’ASH de nuit
Une requalification des salariés embauchés comme ASH mais exerçant un autre métier.
10 000 euros de budget pour l’achat de matériel.
Des formations adaptées aux besoins des postes
La remise à plat des conditions de travail des infirmières avec allègement de tâche : suppression des tâches administratives et suppression de l’accueil téléphonique le WE.
La garantie du versement d’une prime d’intéressement d’environ 550 euros par salariés pour l’année 2018 (en plus des 200 euros obtenus pendant le conflit).
I ’inclusion du temps d’habillage et de déshabillage en temps de travail effectif.
La mise en place des primes différentielles et le remboursement de frais kilométriques dus.
Le versement d’une prime de 400 euros annuelle pour les deux salariés de l’accueil de jour.
Une augmentation de salaire pour les AS de façon à rendre équitable l’ensemble de ces professionnels.
L’étalement sur 12 mois des jours de grève (possibilité de poser des récupérations, heures supplémentaires, congés annuels...)
Le paiement des 5 jours de négociation.

La Fédération CGT de la Santé et de l’Action Sociale et son Union Fédérale de la Santé Privée tiennent à saluer avec quelle ténacité et exemplarité les salariés de cet EHPAD ont mené ce conflit avec comme appui les structures pro et inter pro ayant permis l’obtention de leurs dignes revendications.