Retraites complémentaires

CGT au CA de l’ARRCO - Un accord perdant-perdant pour les salariés et les retraités.

il y a 4 mois, par Info santé sécu social

Déclaration CGT au dernier conseil d’administration de l’ARRCO.

« La CGT a refusé de signer l’accord du 30 octobre 2015 considérant qu’il s’agissait d’un accord perdant-perdant pour les salariés et les retraités.
Nous en avons l’illustration aujourd’hui à l’occasion de la réunion de notre Conseil d’Administration qui doit fixer les paramètres de fonctionnement applicables aux années 2016 et 2017.

La non revalorisation de la valeur du point en ARRCO au 1er novembre 2016 va amplifier les difficultés pour vivre des retraités avec des pensions gelées depuis 2013, c’est-à-dire depuis 3 ans. En s’appuyant sur les prévisions du gouvernement d’une inflation de 0,8 % pour 2017, c’est une année supplémentaire de gel des pensions qui se prépare avec l’application stricte de l’accord du 30 octobre 2015.
Il faudrait donc attendre le 1er novembre 2018 pour espérer une augmentation de la retraite complémentaire, soit une attente de 5 ans.
La chute du taux de remplacement du salaire par la pension va en conséquence s’accélérer.

Même si les salariés ne peuvent pas en évaluer les conséquences, il ne fait aucun doute que l’accord s’avère particulièrement préjudiciable pour les jeunes générations qui subiront l’intégralité des effets, ainsi que pour les salariés aux carrières impactées par le chômage et la précarité. S’ajoute en effet au gel de la valeur des points acquis, la hausse de 3,4 % du prix d’achat du point qui a pour conséquences moins de points pour un même salaire et donc une chute du niveau des futures pensions. De surcroit, ces 3,4 % ne correspondent pas à l’application de l’accord AGIRC ARRCO du 30 octobre 2015 selon lequel l’indice à appliquer est obtenu en majorant de 2 % et non pas de 2 points l’évolution du salaire moyen pris comme référence. Il s’ensuit que tout cotisant est fondé à réclamer la régularisation de son compte de points.
Par ailleurs, notre organisation remarque que toutes les organisations syndicales de retraités ainsi que des associations réclament la revalorisation des pensions.

C’est le bon sens qui s’exprime et qu’il faut écouter. C’est pourquoi les administrateurs CGT votent contre les propositions faites pour fixer les paramètres 2016 et 2017. »
Le conseil d’administration décide (quatre votes contre de la délégation CGT) de maintenir, à compter du 1er novembre 2016, la valeur du point ARRCO à son niveau fixé au 1er avril 2015, soit 1,2513 €, et de fixer la valeur du salaire de référence de l’ARRCO pour 2017 à 16,1879 €.