Luttes et mobilisations

Fédérations FO et CGT (sécurité sociale) - Tous en grève dans les CAF le 22 novembre 2016 !

Novembre 2016, par Info santé sécu social

Tous en grève dans les CAF le 22 novembre 2016 !

A l’appel des Fédérations FO et CGT

Arrêt des suppressions d’emplois !

Pour le rétablissement de nos conditions de travail !

Tous en grève dans les CAF le 22 novembre 2016

Du Ministère au Directeur de la CNAF, tout un chacun y va de son couplet sur « les CAF, dernier rempart contre la misère », « le dévouement des personnels que l’on salue », etc. Mais la réalité est toute autre : de COG en COG, Gouvernement et CNAF imposent les suppressions d’emplois par milliers, les restrictions budgétaires, les restructurations de toutes sortes.

Et chaque nouvelle COG vient aggraver la situation ! Dans un contexte de plus en plus difficile, avec une charge de travail en constante augmentation (nombre d’allocataires, tâches nouvelles telles que la Prime d’Activité, complexité croissante des dossiers…), Etat et CNAF se fixent pour unique priorité de réduire sans fin les coûts de gestion et les effectifs ! Encore 1 000 postes supprimés sur la durée de la COG 2013-2017 ! Faut-il chercher plus loin la cause des retards de traitement, des tensions aux accueils, de la dégradation des conditions de travail ? C’est là le coeur du problème !

Prétendant faire face à la pénurie d’effectifs qu’ils ont eux-mêmes provoquée, Ministère et CNAF considèrent que tous les moyens sont bons… sauf embaucher en CDI : - Multiplication des contrats précaires de tout type : Tandis que, légalement et conventionnellement, le recours aux contrats temporaires ne devrait revêtir qu’un caractère des plus exceptionnels, le travail précaire est banalisé, le plus souvent pour des tâches permanentes qui relèvent en fait d’emplois en CDI supprimés. - Heures supplémentaires à tout-va, y compris obligatoires : Pas d’argent pour mieux payer notre travail ? Mais il n’en manque jamais lorsqu’il s’agit de faire travailler plus !

Voilà encore une disposition dont l’usage devrait rester exceptionnel, mais en réalité devenue méthode de gestion courante dans les CAF ! Parfois même, les heures supplémentaires sont rendues obligatoires, au mépris de la vie de famille des agents, ainsi doublement sanctionnés d’une situation dont ils sont les victimes et non les coupables… - Course à la productivité, pressions en tout genre : Tout est bon pour tirer toujours davantage de travail du personnel qui reste, tandis que les effectifs continuent de fondre comme neige au soleil : pressions individuelles et/ou collectives, menaces, entretiens individuels à tout bout de champ, « opérations coup de poing », changements incessants de consignes, fermetures d’accueils à répétition, « journées production » (comme si les autres jours n’en étaient pas)… -

Mutualisations, restructurations et réorganisations tous azimuts : Seul objectif des mutualisations : détruire des centaines d’emplois, au détriment du service offert au public. Il suffit d’observer les conséquences généralement catastrophiques de la mutualisation de la Paie, tant pour les agents de ces services, que pour les « usagers » que sont l’ensemble des personnels des CAF. Des CAF « externalisent » des activités auprès d’opérateurs privés. La même logique préside aux désengagements en Action Sociale : des services de CAF (Centres Sociaux, Crèches…) sont transférés à des « repreneurs » (municipalités, associations…), le personnel étant sommé de choisir entre « suivre » l’activité ou changer de métier s’il veut rester à la CAF. En vue d’accroître la productivité et réaliser des économies, des CAF ferment des sites, déplacent et regroupent du personnel, avec pour conséquence la mobilité forcée. - A tout cela vient de plus en plus souvent s’ajouter le non-respect de la Convention Collective Nationale, de nos droits : La course aux économies de gestion est à l’origine de toutes les violations possibles et imaginables !

Cela suffit ! Stop ! Le personnel n’en peut plus !

- Arrêt immédiat des suppressions d’emplois ! Titularisation et passage en CDI de tous les salariés sous contrat précaire ! Embauche en CDI de tous les effectifs nécessaires !

- Arrêt des heures supplémentaires obligatoires ! Arrêt des pressions de toutes sortes !

- Arrêt des mutualisations, externalisations, désengagements et restructurations ! Maintien dans toutes les CAF de tous les services, missions et emplois, de tous les sites !

- Respect de la Convention Collective Nationale et de tous les droits du personnel ! Le 22 novembre, dans toutes les CAF, tous en grève !