L’hôpital

France Bleu Orleans Hôpital d’Orléans : encore des suppressions de postes en perspective

il y a 4 semaines, par infosecusanté

Hôpital d’Orléans : encore des suppressions de postes en perspective

mardi 19 décembre 2017

Par Patricia Pourrez et Eric Normand, France Bleu Orléans

La direction de l’hôpital d’Orléans vient d’annoncer 130 suppressions de poste sur 3 ans. Une nouvelle fois, il s’agit pour l’établissement de faire des économies pour un retour à l’équilibre budgétaire.

La mauvaise nouvelle est tombée lundi soir, comme un couperet, lors d’un comité médical d’établissement. La direction de l’hôpital d’Orléans annonce la suppression de 130 postes d’ici 3 ans, c’est à dire jusqu’en 2020. Il s’agit essentiellement de postes d’aide soignant mais aussi des postes administratifs, de ménage et de sécurité.

"Un poste d’aide soignant en moins dans toutes les unités de soins"

Pour la direction, il s’agit de faire de nouvelles économies dans le cadre du plan de retour à l’équilibre. L’établissement affiche toujours un déficit prévisionnel de l’ordre de 14 millions d’euros sur la fin de l’année. Seulement, pour les syndicats, cette fois, la coupe est pleine. " _On a a déjà vécu un premier plan de retour à l’équilibre cette année avec la suppression de 40 postes" e_xplique Nelly Wedajo, la déléguée SUD à l’hôpital d’Orléans. " Là, c’est une 2ème vague beaucoup plus importante notamment pour les aides soignants. Ce sera l’équivalent d’un poste d’aide soignant en moins dans toutes les unités de soins y compris dans les services où ça craque déjà".

 
Pour les syndicats, c’est aussi l’accueil et la santé des patients qui sont en jeu. Marie Lefrançois est aide soignante aux urgences. Pour elle, les aides soignantes " auront encore moins de temps pour l’alimentation, le change. Les patients vont s’en rendre compte. Ca fait peur ! "

Les sages femmes de la maternité toujours en grève illimitée

Cette annonce intervient alors que la situation sociale est déjà très tendue à l’hôpital d’Orléans. Depuis la fin d’octobre, les sages femmes de la maternité sont en grève illimitée. Elles dénoncent, elles aussi , les conséquences du plan d’économie. Au printemps dernier, une dizaine de postes a été supprimée à la maternité. Des lits ont également été fermés dans le service alors que l’activité n’a pas baissé. La maternité d’Orléans devrait même battre un nouveau record sur 2017 avec près de 5.000 naissances.

Joint au téléphone par France Bleu Orléans, le directeur de l’hôpital d’Orléans, Olivier Boyer, assure que "le retour à l’équilibre ne consiste pas seulement à supprimer des postes". Il ne faut pas dit-il "avoir une vision tronquée". Olivier Boyer rappelle qu’en 2015, à l’ouverture du nouvel hôpital, 200 postes avaient été créés. Un nouveau comité d’établissement est prévu vendredi. Le comité Hygiène et sécurité de l’hôpital sera lui consulté le 23 janvier 2018.