L’Anticapitaliste Hebdo du NPA

Hebdo L’Anticapitaliste 415 (01/02/2018) - EHPAD : Mobilisation réussie

il y a 2 mois, par Info santé sécu social

C’était une première et ce fut un succès : comme le montrent les informations venant de nos correspondantEs en région parisienne et en province, la mobilisation a été au rendez-vous dans les EHPAD. Elle a posé sur la place publique la question du sort réservé dans cette société à ses ainéEs.

Difficile de faire le tour de toutes les initiatives en raison de l’extrême dispersion des sites et des villes en lutte. Toutes les régions sont concernées.

Du centre au sud

À Clermont-Ferrand, c’est un rassemblement de 1 500 personnes. À Lons-le-Saunier, 400 personnes se sont regroupées. Pour Angers, 1 500 personnes en manifestation le mardi matin, réparties également entre CGT, CFDT et FO, et des petites délégations Sud et CFTC, avec une présence notable de familles de résidentEs. Beaucoup de petits établissements étaient présents avec de nombreux débrayages dans l’après-midi. Une délégation a été reçue par le directeur de cabinet du préfet avec l’Agence régionale de santé (ARS).

À Albi, plusieurs établissements en grève et un rassemblement de plus de 300 personnes devant l’ARS, avec tous les syndicats.

Dans le Sud-Ouest des rassemblements ont eu lieu devant l’ARS de Bordeaux, à Capbreton, Saintonge, La Rochelle, Mauléon, Villeneuve-sur-Lot. À Toulouse, près de 400 manifestantEs avec de nombreux EHPAD représentés, autour d’équipes CGT et Sud, ainsi que des personnels de l’hôpital.

De l’ouest à Paris

À Caen, une courte manifestation organisée par l’intersyndicale des retraitéEs en fin de matinée, a regroupé environ 200 personnes, qui se sont rassemblées devant l’ARS. À Rouen, c’est un rassemblement de 500 personnes avec la présence du collectif « Vieux debout ». Belle manifestation à Quimper avec 2 000 personnes. À Dijon, 250 personnes, avec rassemblement et délégation à la préfecture. Des débrayages et rassemblements proportionnellement importants dans plusieurs EHPAD de la région. À Bordeaux, courte manifestation de 200 personnes (CFDT, CGT, FO) et une délégation à l’ARS.

À Paris, 1 000 personnes devant le ministère de la Santé, avec des regroupements plus importants au départ des ARS. Pour la ministre, tout est sous contrôle. Mais une intersyndicale était prévue mercredi soir pour décider de nouvelles initiatives.

Au total une mobilisation réussie, notamment au plus près des établissements, avec des personnels très ­motivéEs, très remontéEs.

CorrespondantEs