Les Ehpad

Infirmier. com - Ehpad : "neutraliser les effets négatif de la réforme"

il y a 2 mois, par Info santé sécu social

08.03.18

Mercredi 7 mars, la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, a été auditionné au Sénat sur la situation des Ehpad. Pour pallier à la situation des maisons de retraite, la minsitre s’est engagée à neutraliser les effets négatifs de la réforme du financement des maisons de retraite qui serait liés à des pertes de recettes pour 20 à 25% des établissements.

Elaborée par le gouvernement précédent, la réforme sur la tarification des Ehpad vise à faire converger progressivement, de 2017 à 2023, les budgets des établissements publics et privés sur les enveloppes soins et dépendance. Bien que vertueuse dans sa conception, elle aurait des effets pervers non prévus. Un médiateur, Pierre Ricordeau, a été engagé pour mieux comprendre le point de vue de tous les acteurs. Il a commencé ses travaux en février, il serait en déplacement dans les régions jusqu’à fin mars.

Cependant, d’après ses premiers retours, le nombre d’établissements qui sortent avec une recette globalement réduite est tout de même significatif, d’environ 20-25%", a souligné la ministre, qui avait jusqu’alors évalué la part de perdants à 10%. Les niveaux de pertes seraient très variables en fonction des établissements.

Sans remettre en cause les fondements de la réforme, (...) vertueuse dans sa conception, il faut à tout le moins que les mécanismes que nous trouvions permettent d’en neutraliser les effets négatifs, a-t-elle insisté. Par exemple en compensant, pendant une période à déterminer, un an ou deux ans, les pertes de recettes pour les Ehpad en difficulté.

Un rapport sur la situation des Ehpad adopté mercredi en commission préconise notamment d’interrompre la mise en oeuvre de la réforme tarifaire, objet d’une fronde de la Fédération hospitalière de France (FHF), qui évalue à 200 millions d’euros en sept ans le manque à gagner pour les établissements publics.