Du centre à la droite

J.I.M. (journal international de médecine) - Emmanuel Macron n’est pas vacciné contre les lapsus

il y a 1 mois, par Info santé sécu social

De nombreux lecteurs se sont, en début de semaine dernière, émus des propos d’Emmanuel Macron, qui, dans un meeting sur l’Ile de la réunion, avait qualifié de remarquables les travaux du Professeur Joyeux. Rappelons que ce controversé cancérologue à la retraite, radié de l’Ordre des médecins, s’est manifesté ces dernières années par des prises de position anti-vaccinales ou favorables à des "médecines" alternatives contestées.

Quatre jours après ces propos d’Emmanuel Macron et 48 heures après qu’ils aient été révélés dans la presse, le Dr Olivier Véran, l’un des conseillers santé du candidat se fendait d’un tweet pour expliquer que « le combat pour la politique vaccinale est une priorité de santé publique » et démentir « toute proximité avec le Pr Joyeux ». Quelques heures plus tard était publié un communiqué alambiqué d’En Marche ! intitulé « Fausse polémique sur le Pr Joyeux » dans lequel il est "expliqué" que l’impétrant « parlait en réalité du docteur Henri Joseph*, pharmacien guadeloupéen, cofondateur d’un laboratoire visant à encourager la valorisation des plantes locales. De façon générale, Emmanuel Macron tient à rappeler qu’il est extrêmement attaché à la vaccination ».

Il s’agissait donc selon l’équipe de campagne du candidat d’un banal lapsus. Mais certains s’étonneront qu’Emmanuel Macron ait pu connaitre Henri Joseph, dont bien peu avait entendu parler avant cet incident, et non Henri Joyeux qui a fait la Une des médias à plusieurs reprises. Pour ceux que l’explication d’En Marche ! aurait cependant convaincu, il reste à gloser sur le caractère révélateur ou non de ce lapsus…

* Henry Joseph (et non Henri Joseph comme indiqué dans le communiqué) a fondé le laboratoire Phytobokaz qui « fabrique et propose des produits aux actifs puisés au cœur de la flore caribéenne ». A parcourir son site on a du mal à qualifier ses "travaux" de "remarquables".

F.H.