La Sécurité sociale

Journal International de Médecine - Quand les liens entre AXA et François Fillon font question

9 février, par Info santé sécu social

Les révélations successives concernant François Fillon, à propos notamment de son choix d’utiliser son enveloppe de parlementaire pour rémunérer plusieurs membres de sa famille (alors que la réalité de leurs activités est parfois remise en question) ont totalement éclipsé les débats d’idée de la présidentielle, qui promettaient pourtant d’être riches. De nouvelles attaques, formulées par plusieurs représentants politiques, pourraient contribuer à établir un pont entre les "affaires" et les sujets de la campagne, sans pour autant que le candidat de la droite et du centre y trouve nécessairement une échappatoire heureuse.

Intimité

François Fillon a en effet évoqué lors de sa conférence de presse de lundi les différentes missions de sa société de conseil. Il a notamment cité des travaux effectués pour l’assureur AXA. Les liens entre ce dernier et François Fillon ont cependant largement dépassé ce cadre professionnel, comme l’a confirmé à la mi janvier l’affichage officiel par l’ancien PDG d’AXA, Henri de La Croix de Castries, de son soutien au leader de la droite. En s’engageant publiquement dans la campagne et en sortant de sa réserve habituelle, Henri de la Croix de Castries a dévoilé sa proximité avec François Fillon. « Castries a été d’une fidélité incroyable quand Fillon était au plus bas dans les sondages. En septembre, il a ouvert tout son carnet d’adresses pour organiser à New York une nouvelle levée de fonds. Il n’a pas dévié. Il y a de l’intimité entre eux » assurait un proche de l’ancien patron d’AXA dans les colonnes de Libération il y a quelques semaines.

Propositions sur la Sécurité sociale : l’ancien patron d’AXA à la manœuvre ?

Cette entente entre les deux hommes suscite les réticences d’une grande partie de la classe politique depuis plusieurs semaines. A l’heure où François Fillon proposait une réforme controversée de la Sécurité sociale (et à laquelle il pourrait avoir renoncé), beaucoup ont vu en effet dans cette proposition la marque de Henri de la Croix de Castries. Si certains démentent que le patron d’AXA ait influencé François Fillon sur ce terrain, l’idée a germé dans l’esprit de beaucoup, de la gauche à l’extrême droite de Marine Le Pen. Au lendemain du rappel par François Fillon de ses liens avec AXA, la controverse ne pouvait donc que rejaillir. « Quand on travaille pour la société AXA et qu’on commence sa campagne en disant qu’on va dérembourser une partie des soins là aussi, je considère qu’il y a des conflits d’intérêts » a ainsi analysé le candidat des Verts, Yannick Jadot interrogé par Europe 1. Sur cette même ligne, Marine Le Pen également, revenant elle aussi sur les liens entre AXA et François Fillon a observé : « Le programme de M. Fillon (…) comme par hasard va exactement au bénéfice des grandes compagnies d’assurance puisqu’il s’agit en réalité de permettre aux mutuelles de prendre la place de la Sécurité sociale ». Enfin, sans explicitement citer AXA, le patron du Modem, François Bayrou qui entretient le doute sur sa candidature s’est inquiété du fait qu’un « candidat aux plus hautes fonctions à la présidence de la République » puisse être sous l’influence « des puissances d’argent ».

Pas une exception

François Fillon pourra-t-il se défendre contre de telles accusations ou devra-t-il renier cet allié probablement précieux. Pour le sauver, certains pourraient avec fatalisme faire remarquer que François Fillon est loin d’être le premier homme politique français à entretenir des liens étroits avec le géant de l’assurance. Tout en ayant fait aujourd’hui le choix de soutenir François Fillon, Henri de la Croix de Castries a en effet nourri des liens d’amitié, parfois étroits, avec de nombreux hommes politiques de droite comme de gauche (que l’on pense à Manuel Valls), ce qui pour certains (dont par exemple le médecin et blogueur Christian Lehmann qui a beaucoup évoqué ce sujet sur son blog) est la manifestation de la collusion de l’ensemble du monde politique avec le lobby des mutuelles et des assurances.

Sans exception.

Aurélie Haroche