Médecins et professionnels de santé

L’Humanité - Des médecins pas si bienveillants avec les précaires

il y a 1 mois, par Info santé sécu social

C’est une inquiétante étude qu’a rendue publique, hier, le Défenseur des droits. Portant sur le regard des médecins libéraux sur les patients précaires, elle a été réalisée en analysant le discours d’une cinquantaine de professionnels de santé : médecins généralistes, spécialistes et chirurgiens-dentistes. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il en ressort que ce regard n’est pas souvent bienveillant. Pour parler des patients en situation de précarité, les médecins parleraient de « CMUs ». Ils leur associeraient un nombre incroyable de préjugés : soupçon de fraude, surconsommation de soins, absentéisme, retards fréquents En bref, ils considèrent leur patientèle précaire comme « par nature » pénible à soigner et s’appuient dans certains cas sur leurs préjugés pour aller jusqu’à refuser des soins ou proposer une offre médicale de moindre qualité.

Les praticiens se plaignent aussi de leurs relations avec l’assurance-maladie, dont ils dénoncent des remboursements selon eux sous-évalués et tardifs. Le Défenseur des droits fait des préconisations, en particulier celles d’aboutir à une définition légale du refus de soin, de réaliser des tests sur les refus de soin et de recenser les praticiens qui imposent des dépassements d’honoraires aux bénéficiaires de la CMU.

par Adrien Rouchaleou