Les retraites

L’Humanité - Les budgets des Ehpad publics amputés de 200 millions

il y a 3 mois, par Info santé sécu social

La réforme de la tarification des maisons de retraite, adoptée par le précédent gouvernement, a un goût amer pour les établissements publics et associatifs d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes (Ehpad).

La réforme de la tarification des maisons de retraite, adoptée par le précédent gouvernement, a un goût amer pour les établissements publics et associatifs d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes (Ehpad). Dans une situation économique déjà très tendue, leurs budgets vont fondre de 200 millions d’euros selon la Fédération hospitalière de France (FHF), qui s’inquiète du sort des 3 250 établissements du secteur. Jusqu’alors fixée dans des négociations avec les conseils départementaux en fonction des particularités des établissements, la tarification des soins fera désormais l’objet d’une moyenne départementale. « Mais au détriment des établissements publics, explique Romain Gizolme, responsable de l’association des directeurs de maison de retraite et services à domicile (AD-PA). Leurs dotations étaient légèrement supérieures à celles des Ehpad commerciaux pour compenser la liberté des prix d’hébergement utilisée comme variable d’ajustement budgétaire par les établissements privés. » L’AD-PA a demandé un rendez-vous au premier ministre « puisqu’il n’y a ni ministre ni secrétaire d’État aux Personnes âgées ». Et exige l’abrogation du décret, déplorant « sa logique d’alignement à la baisse ». La Fédération hospitalière demande, elle, un moratoire au nouveau gouvernement. S. D.

Sylvie Ducatteau

Journaliste