L’industrie pharmaceutique

La Tribune - Sanofi multiplie ses profits par cinq grâce son échange d’actifs avec Boehringer Ingelheim

il y a 5 mois, par Info santé sécu social

Le bénéfice net de Sanofi grimpe à 5,7 milliards d’euros au premier trimestre, dopé par la cession de son activité de santé animale ua laboratoire allemand. Sans compter cette transaction, le groupe pharmaceutique connait également une hausse de ses profits grâce à ses activités vaccins et maladies rares.

Malgré ses tentatives de rachat ratées, Sanofi maintient le cap. Le géant pharmaceutique français a publié vendredi des résultats en forte hausse au premier trimestre, mais reflétant surtout des effets exceptionnels et de périmètre liés à son échange d’actifs avec l’allemand Boehringer Ingelheim, effectif depuis janvier.

Son bénéfice net a ainsi plus que quintuplé sur la période, à 5,7 milliards d’euros, grâce à une plus-value nette de 4,4 milliards d’euros générée par la cession de sa filiale de santé animale Merial à Boehringer Ingelheim, selon un communiqué publié vendredi 28 avril.

Le chiffre d’affaires est lui aussi en forte croissance (+11,1%) à 8,6 milliards d’euros, après l’intégration de l’activité de santé grand public du laboratoire allemand. Sans compter cette acquisition, le résultat net des activités s’inscrit en hausse plus mesurée de 1% à taux de change constants, à 1,8 milliard d’euros. Les investisseurs ont accueilli favorablement ces résultats. L’action du groupe pharmaceutique prenait 1,84% à 87,55 euros à midi, vendredi 28 avril.

Les vaccins, les maladies sont hausse, le diabète toujours dans le rouge

La croissance organique du géant pharmaceutique a été soutenue par Sanofi Genzyme (maladies rares et sclérose en plaques), en hausse de 15,5% , mais aussi par sa division de vaccins, notamment pédiatriques, qui croît de 22%.

A l’inverse, les ventes de son activité dans le diabète et le cardiovasculaire continuent de décliner, sur font de forte concurrence et de guerre des prix aux Etats-Unis, premier marché dans ce domaine thérapeutique. Elles sont en recul de 7,7% au premier trimestre.
(J-Y.P avec AFP)