Politique santé sécu social du gouvernement

Le Figaro - Le forfait hospitalier va augmenter de 2 euros

il y a 3 semaines, par Info santé sécu social

Marie-Cécile Renault

Le gouvernement a décidé de faire passer le forfait hospitalier de 18 à 20 euros, au 1er janvier.

C’est une bonne nouvelle pour les hôpitaux… un peu moins pour les patients ! Le prix de la journée d’hospitalisation va augmenter de 2 euros, selon une information du JDD, confirmée au Figaro. Le gouvernement a en effet décidé de faire passer le forfait hospitalier de 18 à 20 euros.

Ce geste devrait rapporter une centaine de millions d’euros l’an prochain aux hôpitaux. Pour les pouvoirs publics, cette mesure est nécessaire pour lutter contre le déficit de la Sécu. Son projet de loi de financement pour 2018, qui sera présenté jeudi, prévoit bien 5,5 milliards d’économies sur les dépenses d’Assurance-maladie. Mais le gouvernement va donc aussi mettre les Français à contribution. Même s’il s’en défend. « Le forfait hospitalier n’a pas été augmenté depuis 2010, c’est un rattrapage de l’inflation », fait valoir une source proche du dossier.

Pour les pouvoirs publics, cette mesure est nécessaire pour lutter contre le déficit de la Sécu.

Le forfait hospitalier représente la participation financière du patient aux frais d’hébergement et d’entretien entraînés par son hospitalisation. Il est dû pour tout séjour supérieur à 24 heures, dans le public comme dans le privé. Depuis le 1er janvier 2010, il est de 18 euros par jour en hôpital ou en clinique et de 13,50 euros par jour en psychiatrie.

À noter que, dans certains cas, les patients peuvent être exonérés : bénéficiaires de la CMU-C (couverture maladie universelle et complémentaire) ou de l’AME (aide médicale d’État), femmes enceintes, nouveau-nés, etc.

Contrairement aux soins médicaux, le forfait hospitalier n’est pas remboursé par l’Assurance-maladie. Mais il peut éventuellement être pris en charge par la mutuelle si le contrat souscrit par le patient le prévoit. Reste à savoir si les complémentaires santé vont répercuter cette hausse du forfait dans leurs tarifs