L’industrie pharmaceutique

Le Figaro.fr : Levothyrox : les autorités annoncent près de 15.000 cas d’effets indésirables

il y a 5 jours, par infosecusanté

Levothyrox : les autorités annoncent près de 15.000 cas d’effets indésirables

Le Figaro.fr

Par Cyrille Vanlerberghe

Publié le 11/10/2017

L’agence du médicament a recensé un total de 14.600 déclarations d’effets indésirables après le changement de formule du médicament pour la thyroïde, confirmant les chiffres donnés par le Figaro.

Le changement de formule du Levothyrox, un médicament très largement prescrit en traitement de l’hypothyroïdie, a provoqué en France pas moins de 14.633 signalements d’effets indésirables reçus par les centres régionaux de pharmacovigilance, rapporte l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Le 20 septembre dernier, le Figaro révélait que le nombre de signalements d’effets secondaires explosait dans notre pays, et d’après un relevé partiel des données régionales, avait extrapolé que le total recensé par les autorités « devait approcher 15.000 cas ». Le nombre de cas est impressionnant, mais il ne correspond pourtant qu’à 0,6% de tous les patients traités par Levothyrox en France (2,6 millions de personnes).

Sur ce total, l’ANSM précise que 5062 cas bien documentés peuvent être considérés comme graves, c’est-à-dire avec des conséquences sur la vie familiale, professionnelle ou sociale. Les effets secondaires les plus courants sont « la fatigue, les maux de tête, l’insomnie, les vertiges, les douleurs articulaires et musculaires et la chute de cheveux » précise une note de l’agence. Des manifestations qui sont caractéristiques d’un déséquilibre hormonal, et qui existaient déjà avec l’ancienne formule du Levothyrox.

L’ANSM rapporte que les contrôles réalisés en septembre sur des lots de la nouvelle formule du Levothyrox n’ont pas relevé de problèmes de qualité. Les autorités recommandent donc aux patients qui n’ont pas souci avec la nouvelle formule, « ou qui sont stabilisés ou en cours de stabilisation avec celle-ci » de ne pas changer leur traitement.

Pour les autres patients, en plus de la formulation en gouttes L-Thyroxine Serb normalement destinée aux enfants, des alternatives existent désormais. Le laboratoire Merck a rendu disponible en France des lots d’Euthyrox, l’ancienne formule du Levothyrox, en quantité suffisante pour 90.000 traitements. Et à partir du lundi 16 octobre prochain, les pharmacies pourront aussi vendre de la L-Thyroxin Henning, fabriquée en Allemagne par Sanofi.