Médecins et professionnels de santé libéraux

Le Quotidien du médecin - À Maubeuge, l’hôpital ouvre un cabinet médical en ville, les libéraux s’insurgent

il y a 1 mois, par Info santé sécu social

Omnipraticien à Maubeuge, et président des Généralistes-CSMF du département du Nord, le Dr Pierre-Marie Coquet ne décolère pas. Alors que les médecins libéraux de Maubeuge et de ses environs ont mis en place une offre de soins structurée, avec notamment un pôle de santé, une SISA (Société interprofessionnelle de soins ambulatoires) et une permanence des soins opérationnelle, une initiative intempestive leur met des bâtons dans les roues.

Le Centre hospitalier de Maubeuge projette en effet d’ouvrir un cabinet médical situé à environ un kilomètre de ses murs, dans la commune limitrophe de Louvroil, pour y proposer des consultations de médecine générale, et en prenant en charge la rémunération des médecins qui y exerceront.

Informé du projet par les journaux

Également médecin coordonnateur de l’EHPAD public de Maubeuge, le Dr Coquet connaît bien et côtoie régulièrement les médecins et les responsables de l’hôpital. « Il n’y a eu aucune concertation avec la médecine de ville dans cette affaire, s’indigne-t-il, à telle enseigne que c’est dans la presse régionale que j’ai découvert le projet ». Pierre-Marie Coquet n’est pas loin de penser que cette initiative intempestive est le premier étage d’une fusée pilotée par la FHF, qui aurait le projet de multiplier ce type de cabinets autour de ses établissements.

Les libéraux de la ville mettent tous leurs espoirs dans une réunion de concertation qu’organisera l’ARS des Hauts-de-France le 19 janvier prochain, et qui se tiendra en présence du directeur régional de l’offre de soins, du président de la CME, et du Dr Coquet. Cette concertation permettra-t-elle de faire bouger les lignes ? « Ce problème est plus politique que médical », estime le patron des Généralistes-CSMF du Nord. Ce qui est sûr, laisse-t-il entendre, c’est que les libéraux de Maubeuge et de ses environs n’en resteront pas là…