Médecins et professionnels de santé

Lequotidiendumedecin.fr : Contre les déserts, Marine Le Pen veut recourir aux internes et aux médecins proches de la retraite

Mars 2017, par infosecusanté

Contre les déserts, Marine Le Pen veut recourir aux internes et aux médecins proches de la retraite

10.03.2017

Marine Le Pen, candidate du Front national à la présidentielle, a précisé vendredi ses mesures contre les déserts médicaux, notamment l’instauration dans ces territoires d’un « stage d’internat de six mois » ou le recours aux médecins proches de la retraite. Elle avait ébauché ces pistes en décembre lors d’une convention santé.

Interrogée sur France Bleu Berry, la présidente du FN a évoqué « plusieurs méthodes qui sont relativement simples mais qui n’ont pas toujours été mises en œuvre ».

« Notamment un stage d’internat de six mois que nous réclamerons aux internes dans les départements ou les territoires » à faible densité de médecins, a proposé la candidate d’extrême droite.

Marine Le Pen veut par ailleurs demander à des médecins « qui sont sur le point de prendre leur retraite de rester quelques années de plus dans ces mêmes territoires ». « À charge évidemment pour l’État de leur accorder des baisses de charges », a-t-elle ajouté.

On ne forme pas assez de médecins

La candidate propose également « d’augmenter le numerus clausus ». « Depuis des années on ne forme pas assez de médecins, ce qui est paradoxal puisqu’on se retrouve à aller chercher des médecins étrangers qu’on espère payer moins cher », a-t-elle justifié.

« Il y a toute une série de jeunes étudiants français en médecine, qui parfois sont obligés d’aller à l’étranger pour faire leur médecine, pour pouvoir revenir par une filière étrangère pour exercer dans leur propre pays. On marche sur la tête dans ce domaine », a-t-elle fustigé.

Enfin, Marine Le Pen a critiqué la fermeture des hôpitaux et des pharmacies de proximité. « C’est un vrai problème pour nos compatriotes », a-t-elle estimé.