Luttes et mobilisations

Lequotidiendumedecin.fr : En grève nous sommes désabuzyn » : 600 manifestants à Paris pour la « marée blanche » hospitalière de SUD Santé-sociaux

il y a 20 heures, par infosecusanté

En grève nous sommes désabuzyn » : 600 manifestants à Paris pour la « marée blanche » hospitalière de SUD Santé-sociaux

15.05.2018

La « marée blanche » à l’appel de SUD Santé-sociaux a réuni 600 personnes à Paris ce mardi, qui ont dénoncé les conditions de travail et le manque de moyens dans les hôpitaux, certains bloquant brièvement la circulation automobile sur les Champs-Elysées.

Cette manifestation contre « l’hostérité » devait « permettre à tous les hospitaliers, soignants et administratifs, d’exprimer leur ras-le-bol d’un système en décrépitude », a rappelé Olivier Mans, secrétaire fédéral de SUD Santé-sociaux, à l’AFP.

En milieu de journée sur l’esplanade des Invalides, 600 manifestants étaient rassemblés selon le syndicat, autant selon la préfecture de police.

Le cortège, d’où émergeaient quelques drapeaux de la CGT et de l’UNEF, a ensuite rejoint à pied le ministère de la Santé, de l’autre côté de la Seine, où de nombreux CRS étaient positionnés. Une délégation devait être reçue au ministère.

Des conditions de travail devenues exécrables, selon SUD

Entre deux pancartes « En grève nous sommes désabuzyn » et « Urgences en colère y’en a marre de la galère », Lionel Le Bourg, élu SUD à l’hôpital psychiatrique Pierre Janet du Havre, a expliqué que « les conditions de travail sont devenues exécrables ».

« On tourne environ à 120 % de remplissage, on en arrive à mettre des patients sur des matelas par terre, parfois on n’a même plus assez de matelas et les gens passent la nuit sur des poufs », a-t-il ajouté.

Plusieurs députés étaient également présents, dont les Insoumis Caroline Fiat, Clémentine Autain, Adrien Quatennens et Eric Coquerel, ainsi que le centriste Jean Lassalle.

(Avec l’AFP)