Médecins et professionnels de santé

Lequotidiendumedecin.fr : Sexistes les études de médecine ? Les internes lancent une enquête

il y a 2 mois, par infosecusanté

Sexistes les études de médecine ? Les internes lancent une enquête

By Sophie Martos

L’Intersyndicat national des internes (ISNI) lance ce lundi une enquête sur le sexisme au cours du 3e cycle. L’étude baptisée « Hey Doc, les études médicales sont-elles sexistes ? » a pour objectif de « dénoncer ces discriminations et d’en comprendre l’impact sur les choix de carrière et sur le quotidien des jeunes médecins », explique Alizée Porto, vice-présidente de l’ISNI en charge du droit des femmes.

Il s’agit de la première grande enquête nationale sur le sexisme dans les études médicales. En 2016, une étude américaine publiée dans le « JAMA » montrait qu’une femme médecin sur trois avait été victime de harcèlement sexuel durant ses études ou au cours de sa carrière. Il s’agissait avant tout de comportements ou de remarques sexistes (92 %), d’avances sexuelles (41 %), de mise en avant du lien de subordination pour obtenir des faveurs (6 %), de menaces (1,3 %) ou de coercition (9 %).

Remarques misogynes, connotations sexuelles…

Cette même année, une étudiante parisienne s’était révoltée sur les réseaux sociaux en découvrant une question « sexiste » dans un cas clinique d’une des épreuves classantes nationales informatisées (ECNi) blanches. Le scénario présentait une patiente de 35 ans ayant reçu « une fessée sur son lieu de travail par son supérieur hiérarchique devant ses collègues ». Les candidats devaient choisir, parmi différentes propositions, le comportement a adopté par le médecin en charge de la patiente. « Vous lui demandez d’aller au coin car elle n’a pas été sage », suggérait l’une des réponses de l’examen.

Pour Alizée Porto, il est temps que les internes se saisissent de la thématique. « Nous avons peu de témoignages auprès de l’ISNI ou des syndicats de ville, souligne-t-elle. Ce sujet est rarement évoqué et reste un tabou. »

En décembre 2016, deux étudiantes en médecine ont pris l’initiative de lancer « Paye ta blouse », un blog permettant aux carabins de témoigner anonymement des situations de sexisme vécues en milieu hospitalier. Un moyen de se défouler. Parmi les témoignages récents, deux étudiantes se sont entendu dire : « Il ne faut pas que vous fassiez cardio, c’est trop dur pour les femmes » ou encore « Jolie comme vous êtes, vous n’avez pas besoin de formation ».

L’ISNI clôturera son enquête le 15 octobre 2017. Les résultats seront dévoilés le 18 novembre prochain lors de l’Université d’été du syndicat.