Divers

Les Echos.fr : Le palmarès des milliardaires mondiaux fait la part belle aux Américains

il y a 1 mois, par infosecusanté

Le palmarès des milliardaires mondiaux fait la part belle aux Américains

Pierrick Fay

Le 21/03 à 06:00 |


Le nombre de milliardaires recensés par « Forbes » atteint un record : 2.043 personnes (+13 %).
Leur fortune a crû de 18 % en un an, à 7.670 milliards, et si les Etats-Unis dominent, la Chine s’éveille.

C’est un classement que ne renierait pas Donald Trump, même si sa fortune a été rabotée de 200 millions en un an : celui des milliardaires de « Forbes » fait une nouvelle fois la part belle aux Etats-Unis. Ils sont 14 Américains dans le Top 20 et huit dans le Top 10 établi chaque année par le magazine. L’explication est double. D’abord, Wall Street bat des records depuis un an, portant ainsi les capitalisations des sociétés détenues par ces milliardaires. Ensuite, ce classement est le reflet de la puissance retrouvée du dollar.

Au total, le palmarès 2017 de « Forbes » intègre 2.043 personnes, soit 233 de plus qu’en 2016. C’est la première fois que le magazine recense autant de riches. Ils possèdent ensemble une fortune de 7.670 milliards de dollars (+18 %), soit près de la moitié du PIB américain et trois fois celui de la France. Un record qui pourrait relancer la question, notamment aux Etats-Unis, de la répartition des richesses.

Comme l’an passé, Bill Gates, le fondateur de Microsoft est l’homme le plus riche du monde avec une fortune estimée à 86 milliards de dollars. Le parcours boursier de Microsoft, +12 % en 2016, lui a permis de conserver cette position pour la quatrième année de suite. Warren Buffett, le patron de Berkshire Hathaway, grimpe à la deuxième place avec une fortune de 75,6 milliards. Il est l’un de ceux dont la fortune s’est le plus accrue en un an. Enfin, pour la première fois, Jeff Bezos monte sur la troisième marche du podium avec 72,8 milliards de dollars. Le fondateur d’ Amazon connaît la plus forte progression du classement (+ 61 %) soit 27,6 milliards de dollars. Une hausse qui reflète la progression de l’action Amazon, devenue cette année la cinquième capitalisation mondiale. Mark Zuckerberg (5e avec 56 milliards de dollars) et Larry Ellison (7e avec 52,2 milliards de dollars), complètent ce classement riche en fortunes construites dans la Silicon Valley.

Deux déclassés

Deux personnalités se retrouvent en revanche déclassées dans le Top 10 : l’Espagnol Amancio Ortega (propriétaire de Zara), tombé de la deuxième à la quatrième place, et le Mexicain Carlos Slim, passé de la quatrième à la sixième place. Carlos Slim reste le seul milliardaire venu d’un pays émergent dans le Top 10, même s’il sort du Top 5 pour la première fois depuis douze ans.

Dans ce classement, la France est le pays d’Europe le mieux représenté dans le Top 20 avec Bernard Arnault et Liliane Bettencourt. Enfin, la Chine continentale, avec ses 76 nouveaux entrants - trois fois plus que les Etats-Unis -, monte en puissance. Une présence qui s’explique aussi par la bonne tenue de la monnaie chinoise face aux autres grandes devises mondiales.

Le palmarès 2017 confirme aussi la suprématie masculine, puisqu’on ne compte que 227 femmes parmi les 2.043 personnes les plus riches, soit seulement 11,11 % du total. Malgré l’arrivée de 15 « self-made- women », quasiment toutes d’origine asiatique. Le temps joue aussi un rôle discriminant, puisque l’âge moyen des 20 personnes les plus riches du monde est de soixante- neuf ans. A trente-deux ans, Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, fait presque figure de curiosité, puisque le classement n’intègre plus que 56 milliardaires de moins de quarante ans, 10 de moins que l’an dernier. La numérisation croissante de l’économie mondiale permet tout de même de voir émerger des têtes plus juvéniles, à l’image de l’Irlandais John Collison (cofondateur de Stripe) et de l’Américain Evan Spiegel (cofondateur de Snapchat). A seulement vingt-six ans, ils sont devenus les deux plus jeunes entrepreneurs milliardaires du monde.

Pierrick Fay, Les Echos