Politique santé sécu social du gouvernement

Linkedin - Bientôt des infirmières Carrefour ?

il y a 1 mois, par Info santé sécu social

Président de la Fédération Nationale des Infirmiers et directeur de publication d’Avenir et Santé, journal de la FNI)

Dans son édition du 11 mai, le site du Moniteur des Pharmacies nous informe que le groupe de grande distribution Carrefour se lance dans les pôles de santé. On apprend donc qu’à cause de la baisse de fréquentation de ses galeries marchandes, le groupe Carrefour va installer des médecins et paramédicaux (Infirmiers, Kinés…) à proximité des pharmacies de ses centres commerciaux.

Le pharmacien serait alors le gestionnaire administratif de ces pôles, lui permettant de louer l’ensemble afin de sous-louer aux médecins et infirmiers libéraux leurs cabinets.

Nous voici donc dans la nouvelle ère de la « marchandisation » des soins, celle que nos valeurs soignantes nous empêchent d’accepter : faudra-t-il aller au supermarché pour voir son pharmacien, son médecin et son infirmière ?

Et cela avec les subventions publiques de l’ARS ! Car bien évidemment ces « pôles » pourront obtenir les subventions de l’ARS dans le cadre du développement des Maisons de Santé Pluriprofessionnelles.

Quant à l’aspect humain et de proximité inhérente à notre profession : quelle image sera renvoyée au grand public ? Quel suivi sera proposé à ces patients ?

Alors on nous parle de déserts médicaux, mais cette initiative va surtout renforcer le départ de nos cabinets des centres ville.

En effet, nous avons tous pu constater que lorsque les grandes surfaces proposent des services qui concurrencent les petits commerçants de nos centres-ville, de nombreux artisans sont obligés de fermer (boulangeries, charcuteries, stations service…).

Nos cabinets infirmiers seront-ils les prochains à subir cette concurrence déloyale, au bénéfice des pharmaciens et avec des subventions publiques ?

Rappelons tout de même à Carrefour et aux pharmaciens que notre Code de Déontologie et le Code de la Santé Publique interdisent, à juste titre, à un infirmier d’exercer sa profession dans des locaux commerciaux et qu’un supermarché ou une galerie commerciale en font partie.

La FNI, premier syndicat infirmier libéral, s’est toujours opposé au principe des MSP, notamment en raison des dérives telles que celles-ci. Nous dénonçons cette dérive et invitons nos adhérents à refuser de déplacer leurs cabinets ou de s’installer au sein de ces structures.

Source :

http://www.lemoniteurdespharmacies.fr/actu/actualites/actus-socio-professionnelles/170511-carrefour-le-groupe-de-grande-distribution-se-lance-dans-les-poles-de-sante.html