Amérique du Sud

Pourquoi docteur - Bilan catastrophique. Venezuela : une urgence sanitaire pour le nouveau ministre de la Santé

il y a 1 mois, par Info santé sécu social

par Jonathan Herchkovitch

Le gouvernement a réagi à la publication d’un rapport sur la situation sanitaire déplorable du pays en nommant un nouveau ministre de la Santé.

Alors que le Venezuela est miné par des problèmes économiques, politiques et sociaux, une catastrophe sanitaire prend forme. Avec une hausse de 30 % de la mortalité infantile et de 65 % de la mortalité maternelle en 2016, le gouvernement de Nicolas Maduro a décidé ce jeudi de réagir, en remplaçant sa ministre de la Santé, Antonieta Caporales, par Luis López Chejade.

Après un an sans statistiques sur l’état de santé du pays, un rapport alarmant publié ce mardi avait en effet révélé une dégradation spectaculaire. « C’est frappant, dans presque toutes les catégories listées par ce bulletin, la situation sanitaire est tourmentée, avait alors déploré le Dr Julio Castro, spécialiste des maladies infectieuses, et opposant déclaré aux politiques sanitaires du gouvernement. On retrouve des hausses particulièrement significatives dans la mortalité infantile et maternelle. »

En 2016, 11 466 décès d’enfants de moins d’un an ont été enregistrés. Les mères ne sont pas plus à l’abri : 756 femmes enceintes ou ayant accouché dans les 42 jours sont décédées.

Des maladies oubliées

Du côté des maladies, le nombre de cas de paludisme a explosé de 76 % pour dépasser les 240 000 personnes atteintes. Pour ne pas arranger la situation, le virus Zika est venu s’ajouter à la liste, avec presque 60 000 personnes touchées.

Des maladies d’un autre temps ont aussi refait leur apparition : la diphtérie, pourtant éradiquée dans le pays d’Amérique du Sud depuis les années 1990, a affecté 324 personnes en 2016. Elle tue dans 5 à 10 % des cas.

Des médecins avaient pourtant alerté sans succès les autorités sanitaires du retour de l’infection. Le pouvoir les avait accusé de chercher à semer la panique dans la population.