Amerique du Nord

Pourquoi docteur - Santé : Donald Trump veut en finir avec l’Obamacare

il y a 5 mois, par Info santé sécu social

par Anne-Laure Lebrun avec Marion Guérin

ENTRETIEN - Donald Trump a promis d’abroger la réforme santé initiée par le président Barcack Obama. Des millions d’Américains pourraient ne plus avoir de protection sociale.
Lors de sa campagne, Donald Trump avait promis de supprimer « dès le premier jour de son mandat » l’Obamacare. Jugé « désastreux » par le 45ème président des Etats-Unis, élu ce 9 novembre, cette réforme a pourtant permis à plus de 20 millions d’Américains de bénéficier d’une couverture santé. Une avancée sociale qui coûte très chère et qui agace les Républicains, en raison de son caractère obligatoire. Une fois installé à la Maison Blanche, Donald Trump devrait donc déposer rapidement un projet de loi pour mettre fin à ce programme. Une promesse de campagne qui pourrait se réaliser grâce à l’appui du Congrès contrôlé par les Républicains.

Mais Claude Le Pen, économiste de la santé interrogé par Pourquoidocteur, estime qu’il sera compliqué pour l’administration Trump de revenir sur cette réforme.

En quoi l’Obamacare a-t-elle renforcé l’accès aux soins ?
Claude Le Pen : Elle est bien différente de la sécurité sociale française. C’est une obligation pour tous les Américains de trouver une Assurance maladie. Dans le cas où une personne ne trouve pas d’assurance, un système d’aide est prévu mais il est très compliqué. Elle reste quand même une grande révolution pour les Américains qui considèrent que toutes les ingérences fédérales dans les affaires de santé, d’éducation et tous les domaines de la sphère privée sont insupportables.

Mais aujourd’hui, les critiques pleuvent…
Claude Le Pen : Il faut reconnaître que le système ne marche pas très bien. Encore aujourd’hui, des Américains n’ont pas trouvé d’assureur. Certains assureurs ont fortement augmenté les primes. Donc, il existe un certain mécontentement concernant l’application du système. Il existe également une certaine désillusion, et notamment du côté des supporters de la réforme.
Barack Obama a très clairement assumé les imperfections du système et espérait l’améliorer. Car l’Obamacare n’est que le début du processus. La sécurité sociale française a mis 30 ou 40 ans à se faire. Les non-salariés et les professions indépendantes n’y ont eu accès que dans les années 1960 près de 20 ans après. Et elle est vraiment devenue universelle en 1999 avec la couverture médicale universelle (CMU). On ne crée pas un système de santé socialisé et solidaire du jour au lendemain.

Donald Trump peut-il vraiment démanteler l’Obamacare ?
Claude Le Pen : Cette mesure est incontestablement inscrite dans son programme. Mais le faire est autre chose. Dans les années 1960, sous l’impulsion du président Lyndon Johnson, les Américains ont créé les deux grands programmes fédéraux Medicaid et Medicare. A l’époque, les Républicains avaient promis le démantèlement sans délai de ces systèmes. Aujourd’hui, ils sont toujours en place et ont même été étendus, y compris par l’administration Bush.
Vraisemblablement, l’administration Trump fera tout pour limiter l’Obamacare, éventuellement le réformer en supprimant quelques dispositions et prendre des mesures symboliques. Mais revenir complètement sur l’idée que les pauvres ont le droit à la protection sociale me paraît compliqué.