La santé au travail. Les accidents de travail et maladies professionnelles

Pourquoi docteur - Troubles psychiques reconnus comme accidents du travail : pourquoi sont-ils à prendre au sérieux ?

il y a 3 semaines, par Info santé sécu social

par Barbara Azaïs

L’Assurance maladie reconnaît de plus en plus de troubles psychiques comme des accidents du travail selon un récent rapport. Et pour cause : le stress, l’anxiété ou la dépression sont facteurs de nombreux risques pour la santé physique. Explications.

Publié le 20.01.2018

Stress, dépression, troubles anxieux, harcèlement, violences internes… Plus de 10 000 affections psychiques ont été reconnues au titre des accidents du travail en 2016, selon un rapport de l’Assurance maladie publié récemment. "L’exposition à ces situations de travail peut avoir des conséquences sur la santé des salariés, notamment en termes de maladies cardiovasculaires, de troubles musculo-squelettiques, de troubles anxio-dépressifs, d’épuisement professionnel, voire de suicide", précise le rapport. Au cours des 5 dernières années, le nombre de demandes de reconnaissance de ces maladies a été multiplié par plus de 5, passant d’environ 200 demandes en 2012 à plus de 1100 en 2016.

Quel impact pour la santé physique ?
Jusqu’où peuvent mener ces troubles psychiques ? Sont-ils dangereux pour la santé physique ? En France, on estime que près d’une personne sur cinq a souffert ou souffrira d’une dépression au cours de sa vie. Dans un communiqué publié en 2017, l’Organisation mondiale pour la Santé (OMS) estime que les troubles dépressifs sont le premier facteur de morbidité et d’incapacité à l’échelle mondiale. La dépression n’est pas un trouble à prendre à la légère : chaque année dans le monde, près de 800 000 personnes meurent en se suicidant dès suites d’un épisode dépressif. Selon le rapport de l’Assurance maladie, les troubles anxieux représentent 40% des cas de demandes de reconnaissance des maladies psychiques liées au travail et la dépression, un tiers.

Le stress, la dépression ou encore l’angoisse, lorsqu’ils sont chroniques, peuvent entraîner de sérieuses complications physiques et psychologiques. Ils peuvent notamment provoquer des troubles gastro-intestinaux et toucher le foie, les intestins et le côlon. Les maladies de la peau également, dont le psoriasis, les verrues, l’herpès ou l’eczéma apparaissent en cas de stress, contrariétés ou déprime. Le stress peut également être un moteur de troubles alimentaires et d’obésité. Il réduit les défenses immunitaires et met en danger l’organisme. Plusieurs méta-analyses ont déjà démontré que le stress et l’anxiété avaient une influence sur le développement de maladies cardiovasculaires, mais une étude publiée en 2017 avance même qu’ils influeraient également sur le développement de tumeurs, donc de cancers. En outre, les affections psychiques reconnues par l’Assurance maladie dans le milieu professionnel peuvent avoir un réel impact sur la santé physique et nécessitent des soins