Maternités et Hopitaux publics

Quinze GHT, trois dérogations et deux incertitudes planent sur les hôpitaux franciliens

Septembre 2016, par Info santé sécu social

Ce sont bien quinze groupements hospitaliers de territoire (GHT) qui ont finalement été scellés ce 1er juillet par l’ARS Île-de-France, soit un de plus que le périmètre sur lequel tablait initialement l’agence cet hiver. Et parmi ces GHT, trois s’annoncent (quasi) exclusivement psychiatriques : à Paris autour du CH Sainte-Anne ; dans le Val-de-Marne autour du GH Paul-Guiraud de Villejuif d’une part, et des Hôpitaux de Saint-Maurice d’autre part. En sachant que l’Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP) scellera dans les prochaines semaines par le biais de ses groupes hospitaliers des conventions de partenariats avec les GHT environnants.

Par ailleurs, trois autres établissements vont pouvoir déroger à cette reconfiguration de la carte hospitalière francilienne "en raison de leurs spécificités", indique l’ARS par communiqué. Ce sont l’établissement public de santé (EPS) Ville-Évrard à Neuilly-sur-Marne (Seine-Saint-Denis), le CH ophtalmologique des Quinze-Vingts à Paris (12e arrondissement) et l’établissement public de santé national de Fresnes (Val-de-Marne). Pour deux autres hôpitaux, "un temps de réflexion supplémentaire" est accordé "sur les modalités d’intégration à un GHT". Il s’agit ici : du CH de Provins (Seine-et-Marne) en raison de son isolement géographique ; de l’EPS Barthélemy-Durand d’Étampes (Essonne), établissement psychiatrique qui fait pression depuis de longs mois pour ne pas intégrer le GHT Nord-Essonne autour des CH des Deux-Vallées et d’Orsay. Dans un communiqué, le comité d’actions et de soutien de l’EPS parle d’"un sursis de dix-huit mois". En revanche, aucun passe-droit ne se profile pour un autre établissement de santé mentale fortement demandeur : l’EPS Roger-Prévot de Moisselles (Val-d’Oise). Il intègre par conséquent le GHT sud Val-d’Oise/Nord Hauts-de-Seine autour du CH d’Argenteuil.

Enfin, cinq GHT ne disposent pas encore d’hôpital support clairement identifié. Pour ceux-ci, "le choix définitif est encore en cours de discussion", a laissé entendre l’ARS àHospimedia. Cela concerne les GHT : Seine-Saint-Denis est, Seine-Saint-Denis/Val-d’Oise, Val-de-Marne est, Val-de-Marne nord, Seine-et-Marne sud.

Les quinze GHT de la région Île-de-France

- GHT Paris, psychiatrie et neurosciences (trois établissements).
Avec le CH Sainte-Anne à Paris (14e), il englobe également dans la capitale sous direction commune :

· EPS Maison-blanche à Paris (20e) ;

· Groupe public de santé (GPS) Perray-Vaucluse à Paris (13e).

-  GHT des Hauts-de-Seine (cinq établissements).
Avec le CH des Quatre-Villes à Sèvres et Saint-Cloud comme hôpital support, il englobe également :

· Centre de gérontologie Les Abondances à Boulogne-Billancourt ;

· Fondation Roguet à Clichy ;

· CH de Courbevoie-Neuilly-Puteaux ;

· CH départemental Steil à Rueil-Malmaison.

-  GHT de Seine-Saint-Denis est (trois établissements)
L’hôpital support reste encore à officialiser parmi :

· CHI Robert-Ballanger à Aulnay-sous-Bois ;

· GHI du Raincy-Montfermeil ;

· CH André-Grégoire à Montreuil.

- GHT Seine-Saint-Denis/Val-d’Oise (deux établissements).
L’hôpital support reste encore à officialiser parmi :

· CH de Gonesse ;

· CH Delafontaine à Saint-Denis.

- GHT Psychiatrie sud-Paris (trois établissements).
Avec le GH Paul-Guiraud à Villejuif comme hôpital support, il englobe également à cheval sur le Val-de-Marne et les Hauts-de-Seine :

· EPS Erasme d’Antony ;

· CH Fondation-Vallée à Gentilly.

-  GHT Val-de-Marne est (deux établissements).
L’hôpital support reste encore à officialiser parmi :

· CHI de Créteil ;

· CHI de Villeneuve-Saint-Georges.

- GHT Val-de-Marne nord (deux établissements).
L’hôpital support reste encore à officialiser parmi :

· CHS Les Murets à La Queue-en-Brie ;

· Hôpitaux de Saint-Maurice.

- GHT nord-Essonne (deux établissements).
Avec le CH des Deux-Vallées comme hôpital support, à cheval sur Longjumeau et Juvisy-sur-Orge après fusion des deux sites début janvier, il englobe également :

· CH d’Orsay (qui fusionnera début 2018 avec les Deux-Vallées).

- GHT Île-de-France sud (trois établissements). Avec le CH Sud-Francilien à Corbeil-Essonnes comme hôpital support, il englobe également dans l’Essonne :

· CH d’Arpajon ;

· CH Sud-Essonne d’Étampes et Dourdan.

-  GHT Yvelines-sud (onze établissements). Avec le CH de Versailles comme hôpital support, il englobe également :

· Ehpad d’Ablis ;

· Hôpital de pédiatrie et de rééducation (HPR) de Bullion ;

· Centre de gérontologie et d’accueil spécialisé (CGAS) de Chevreuse ;

· CH de Houdan ;

· CH de la Mauldre à Jouars-Pontchartrain ;

· CHS Jean-Martin Charcot à Plaisir ;

· Hôpital gérontologique médico-social (HGMS) de Plaisir (sous direction commune avec le CHS Charcot) ;

· CH de Rambouillet ;

· CH du Vésinet ;

· Ehpad Les Aulnettes à Viroflay.

- GHT Yvelines-nord (six établissements). Avec le CHI de Poissy-Saint-Germain comme hôpital support, il englobe également :

· Ehpad Richard à Conflans-Sainte-Honorine ;

· CH de Mantes-la-Jolie (sous direction commune avec le CHI de Poissy) ;

· CHS Théophile-Roussel à Montesson ;

· CHI de Meulan-Les Mureaux ;

· Ehpad Les Oiseaux à Sartrouville.

- GHT sud Val-d’Oise/Nord Hauts-de-Seine (cinq établissements).
Avec le CH d’Argenteuil comme hôpital support, il englobe également :

· GH Eaubonne-Montmorency ;

· EPS Roger-Prévot à Moisselles ;

· Centre d’accueil et de soins hospitaliers (Cash) de Nanterre ;

· Hôpital Le Parc à Taverny.

- GHT nord-ouest Val-d’Oise (trois établissements).
Avec le CH René-Dubos à Pontoise comme hôpital support, il englobe également sous direction commune :

· GH Carnelle-Portes-de-l’Oise à Beaumont-sur-Oise ;

· GHI du Vexin à Magny-en-Vexin.

-  GHT Seine-et-Marne nord (quatre établissements). Avec le CH de Coulommiers comme hôpital support, il englobe également :

· CH gérontologique de Jouarre (sous direction commune avec le CH de Brie-Comte-Robert dans le GHT Seine-et-Marne Sud) ;

· CH de Marne-la-Vallée (en direction commune avec le CH de Coulommiers via le GH de l’Est-Francilien, GHEF) ;

· CH de Meaux (également en direction commune avec le CH de Coulommiers viale GHEF).

- GHT Seine-et-Marne sud (cinq établissements).
L’hôpital support reste encore à officialiser parmi :

· CH de Brie-Comte-Robert ;

· CH de Fontainebleau ;

· CH de Melun ;

· CH de Montereau (en direction commune avec Fontainebleau) ;

· CH de Nemours (également en direction commune avec Fontainebleau).